Jour : 15 janvier 2018

Le Journal De 13h Abdoulaye Sakou Faye Du 15 Janvier 2018

Trade FM est une radio thématique dans le domaine exclusif de l’information économique et commerciale, émettant depuis Dakar au Sénégal sur la 88.1 FM.



Le Journal Du Monde Aminatou DIALLO Du 15 Janvier 2018

Trade FM est une radio thématique dans le domaine exclusif de l’information économique et commerciale, émettant depuis Dakar au Sénégal sur la 88.1 FM.



Emission Biir Marché Issa DIAL Du 15 Janvier 2018 – Appelle D’Offre, Chronique Des Matière Première

Trade FM est une radio thématique dans le domaine exclusif de l’information économique et commerciale, émettant depuis Dakar au Sénégal sur la 88.1 FM.



Revue De Presse Économique Du 15 Janvier 2018 – Mame Ndiouga Ndiaye

Trade FM est une radio thématique dans le domaine exclusif de l’information économique et commerciale, émettant depuis Dakar au Sénégal sur la 88.1 FM.



Le Journal Du Dimanche Abdoulaye Sacou Faye Du 14 Janvier 2018

Trade FM est une radio thématique dans le domaine exclusif de l’information économique et commerciale, émettant depuis Dakar au Sénégal sur la 88.1 FM.



Accusée d’un accaparement de 60% du marché publicitaire: le Directeur commercial de la Rts trouve cela très peu

Face aux attaques répétitives de certains médias privés qui accusent la Radio télévision sénégalaise (Rts) de s’accaparer de la plus grande part du marché publicitaire audiovisuel, les cadres et agents de cette boîte ont sonné la riposte. Ils ont mis en exergue leur visibilité, leur crédibilité et leur sérieux.
Accusée d’avoir raflé 60% des marchés publicitaires au Sénégal, la RTS ne trouve pas de scandale dans ce cas de figure. Pour le Directeur commercial, même si c’est le cas, cela est très peu. Car pour Omar Nguébane, « nous sommes dans une situation de concurrence. Ce qu’on souhaite c’est aller à 70% voir 80% de parts de marchés. Nous cherchons à avoir plus. Si aujourd’hui la RTS a fait des acquisitions importantes dans le domaine des droits sportifs, c’est parce qu’on a des objectifs très claire. on ne peut pas dire que la RTS a 60% des parts du marché publicitaire et dire qu’elle n’est pas regardée. Je pense que le problème du leadership est réglé par la concurrence et non par la RTS ».
Dans les ondes de la Radio Sénégal, M. Nguébane a soutenu que « l’Etat du Sénégal nous accompagne. La Rts n’est pas un enfant gâté de l’Etat, comme le suppose certains. Mais il nous accompagne. Comparés à la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) qui reçoit 15 milliards Fcfa, par an de subventions, nous sommes loin de là».
Le Directeur commercial, Omar Nguébane a aussi rappelé que « la Rts va retransmettre la coupe du monde cette année. A l’en croire ce problème est réglé depuis le mois d’août (2017)».



Affaire du lait contaminé: 9848 boîtes d’une valeur de 52 millions Fcfa ont été retirés, d’après la Direction du Commerce intérieur

Le Sénégal est concerné par l’affaire du lait contaminé qui fait scandale en France. Informées via une note confidentielle en date du 28 décembre 2017 publé par « Libération » , les autorités du ministère du Commerce sénégalaises ont pris des mesures idoines en ordonnant le retrait des produits du groupe Lactalis des services de pédiatrie et des pharmacies privées.
Issa Wade, le chef de la Division de la consommation et de la sécurité des consommateurs à la direction du commerce intérieur rassure: « Tous les produits du groupe Lactalis sont retirés, soumis à un contrôle et interdits de vente au Sénégal ».
Ainsi, explique Issa Wade «en premier lieu, il y a le rappel de tous les produits Lactalis incriminés et destinés à la consommation, surtout la consommation infantile, car ce sont essentiellement des laits infantiles et des céréales infantiles. Dans ce sens, on a eu à faire des retraits auprès des principaux importateurs qui occupent près de 95% du marché. Au total, on a eu à faire un retrait de 1614 cartons représentant 9848 boîtes d’une valeur de 52 millions de francs CFA. La seconde décision, c’est l’analyse de tous ces produits. Pour cela, 4 laboratoires ont été choisis pour faire le travail. Les analyses sont actuellement en cours et nous sommes dans l’attente des résultats ».
Par ailleurs, au chef de la Division de la consommation et de la sécurité des consommateurs d’ajouter que la décision d’interdiction de vente prise par l’Etat est « conforme à une disposition réglementaire qui fait qu’avant un produit ne soit mise à la consommation doit d’abord être de vente légale dans le pays d’origine. Donc les produits Lactalis ne peuvent pas être mis en vente aujourd’hui au Sénégal, parce qu’en France actuellement ces produits incriminés sont interdits de vente« .