Jour : 3 avril 2018

La présence de la pomme de terre indienne sur le marché confirmée par les commerçants de Sandaga

Il existe bel et bien de la pomme de terre produite par les indiens établis au Sénégal. Affirmation faite par les commerçants de Sandaga. Cependant, ces grossistes affirment que la variété produite par les agriculteurs de la zone des Niayes a beaucoup plus de qualité et se vend plus rapidement même si la pomme de terre indienne se vend moins chère. Le sac de 25 kilogrammes de pomme de terre sénégalaise varie entre 4.500 à 5.000 francs.

Reportage Aminatou DIALLO



Revue de presse économique du 03/04/2018



Limitation du poids de la charge à l’essieu : Une mesure bien respectée par les chauffeurs de camions

Entrée en vigueur du règlement 14 de l’UEMOA relatif à la limitation du poids de la charge à l’essieu ce 1er avril. Une mesure respectée par les chauffeurs de camions qui disent ne pas avoir de problèmes quant à son application. Toutefois, ils dénoncent la défaillance de certains ponts bascules qui détectent un surplus de chargement alors qu’il n’en est rien.

Reportage Mbayang COR



Invité du jour : Mamadou Guèye, Coordonnateur de l’Interprofession de la filière pomme de terre

Entrée en vigueur, depuis le 25 janvier, de la campagne de commercialisation de pomme de terre locale ne se passe pas comme le voudrait l’Interprofession. A l’origine, selon son Coordonnateur, la concurrence déloyale de l’entreprise indienne Sen India installée au Sénégal qui cultive de la pomme de terre. Selon Mamadou Guèye, la demande, estimée entre 6 mille et 7 mille tonnes par mois, peut être assurée jusqu’aux fêtes de Korité et de Tabaski. Cependant, le Coordonnateur pose comme préalable à cela, la sécurisation de leurs chambres de stockage.

Mamadou GUEYE est joint par Seynabou DIALLO