Jour : 16 janvier 2020

INVITE DU JOUR : MOHAMED SYLLA Chargé de la communication de l’Union Nationale des Mareyeurs du Sénégal, sur leur mot d’ordre de grève

7 tonnes de surplus accordées sur le poids total du chargement et une priorité accordée aux véhicules transportant du poisson, telles sont les décisions qui ont emmené les mareyeurs à sursoir leur mot d’ordre de grève. Rencontrés hier par le Ministre de la Pêche et de l’économie maritime, les grévistes sont optimistes quant au respect de ces engagements selon le Chargé de la communication de l’Union Nationale des Mareyeurs du Sénégal. Mohamed Sylla de revenir sur les préjudices subis par ses pairs au niveau des ponts-bascules en cas de surplus où ils payaient entre 250 et 300 000fr soit plus que leurs bénéfices.
Nous l’écoutons au téléphone de Mbayang COR



LE JOURNAL DE 13H AMINATOU DIALLO DU 16 JANVIER 2020



REVUE DE PRESSE ECONOMIQUE DU 16 JANVIER 2020 – MAME NDIOUGA NDIAYE



EMISSION QUESTIONS FONCIERES DU 15 JANVIER 2020, THEME : ROLE DU NOTAIRE DANS UNE TRANSACTION IMMOBILIERE



Émission Jotay Kom Kom Du 16 Janvier 2020 – Invite : Aloise Ndam Diouf DG Manufacture Thiès

Manufacture Thiès
Dévolues à la tapisserie, les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (MSAD) ont été implantées à Thiès (Sénégal) en 1966, à l’initiative de l’ancien président Léopold Sédar Senghor. Après avoir traversé des années difficiles, l’entreprise a trouvé un nouvel équilibre à partir de 2010
D’abord connues sous l’appellation « Manufacture nationale de tapisserie », elles ont acquis leur dénomination actuelle en 1986.

Fleuron de l’industrie créative

Initiée par le Président-poète Léopold Sédar Senghor, la Manufacture nationale de tapisserie a été inaugurée le 4 décembre 1966 en présence de plusieurs personnalités telles que Modibo Keïta, ancien président du Mali. « Un art nouveau pour une nation nouvelle », avait lancé le Président Senghor lors de la cérémonie inaugurale du fleuron de l’industrie culturelle au Sénégal, instrument d’impulsion des arts plastiques sénégalais modernes, à travers la peinture, la tapisserie, la sculpture, l’architecture. C’est en 1973 que la Manufacture nationale de tapisserie change d’appellation pour devenir les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (MSAD) de Thiès.

Le label msad
En 53 ans d’existence, les Manufactures Sénégalaises des Arts Décoratifs ont réalisé des milliers de tapisseries sous différents formats, de tailles variables entièrement faites à la main. Ces tapisseries, produits de luxe, sont le fruit de l’expertise de talentueux plasticiens et liciers sénégalais. La technique particulière de tissage pratiquée dans les ateliers de Thiès, est héritière de celle rénovée des Manufactures Royales des Gobelins de Paris. A Thiès, l’expertise est au service de l’inspiration négro-africaine d’artistes de talent.

Le monde apprécie la qualité des tapisseries
Ainsi, des milliers de tapisseries sont disséminées à travers le monde. On peut les apprécier dans de nombreuses institutions, les palais royaux et des chefs d’État, les organisations internationales, régionales et nationales. Quelques-unes se trouvent également dans des entreprises et chez les particuliers et sont présentes dans des expositions itinérantes nationales et internationales. Les tapis de sol et de prière ont été lancés en 2013 en vue de satisfaire le marché sénégalais, africain et d’ailleurs.

La diversification
Les MSAD réalisent également des mosaïques, de la reproduction graphique (lithographie et sérigraphie), du batik.
La politique de diversification des produits et activités se traduit aussi par des initiatives comme la mise en place du Centre de formation et d’insertion, la conception de produits dérivés…

Les différents directeurs sont :
Papa Ibra Tall (1966-1975 et 1989-2010)
Bocar Ly (1975-1978)
Diarga Cisse Ndiaye (1978-1980)
Samba Sarr (1980-1986)
Alioune Badiane (1986-1989)
Sidy Seck (2010-2015)
Aloyse Ndame Diouf (depuis 2015)



LE JOURNAL DU MONDE MAME NDIOUGA NDIAYE DU 16 JANVIER 2020



EMISSION BIIR MARCHE DU 16 JANVIER 2020 : LES BOURSE, LE TAUX DE CHANGE, LA CHRONIQUE DES MATIÈRE PREMIER, LES APPELLE D’OFFRE.