Pour le vice-président du CNP en charge des organisations touristiques, l’IGE permet de renforcer la gouvernance des deniers publics. Aimé Sène invite les acteurs à dépassionner les mesures à prendre après le rapport.
Il est joint au téléphone par Issa DIAL