Jour : 25 août 2020

« La vente de pain dans les boutiques n’est pas interdit mais assujettie à la mise en place d’un aménagement d’espaces spécifiques », selon la ministre

Les boulangers à l’école de la nouvelle règlementation de leur secteur, de la plateforme Jaayma mburu, entre autres. Cet exercice vise à les aider à s’approprier et à se conformer à ces nouvelles règles. Aminata Assom Diatta, qui présidait le séminaire de formation consacré à ce sujet, précise que la vente de pain dans les boutiques n’est pas interdit mais elle est assujettie à la mise en place d’un aménagement d’espaces spécifiques et de personnels dédiés à cela.
Plus d’éclairages sur le sujet avec le ministre du commerce



Tambacounda : Une baisse de 50% de la production avicole notée, selon le Service régional de commerce

Baisse de 50% de la production avicole à Tambacounda, selon les conclusions d’une étude du service régional du commerce de la région. Une contraction de la production de poulet de chair qui s’explique selon le commissaire aux enquêtes économiques, Bakary Ndiaye, par une faiblesse du pouvoir d’achat et la fermeture de certaines places commerciales entre autres, la restriction des déplacements liés à la pandémie. Les producteurs expliquent cette tendance baissière de la production avicole par des insuffisances dans la formation et l’accompagnement des acteurs de la filière. Par ailleurs, ils appellent l’Etat à plus d’accompagnement technique et financier.
Dans ce dossier signé Sadio SYLLA



Invité du jour : Falilou Samb, SG Syndicat des professionnels des transports routiers

L’invité du journal est Falilou Samb. Le Secrétaire général du Syndicat des professionnels des transports routiers du Sénégal revient sur l’impact qu’aurait le blocus demandé par la CEDEAO sur un pays comme le Sénégal qui accuse un volume important d’échanges avec le Mali.
Entretien réalisé par Mbayang COR



Tambacounda : Les populations de Afia sans eau depuis sept ans

Pénurie d’eau et pandémie à coronavirus ne font pas bon ménage à Tambacounda. Au quartier Afia dans la commune de Tambacounda, les populations broient du noir et les robinets ne coulent plus depuis 7 ans. Toutefois, pour assouvir leur soif et satisfaire leurs besoins en eau ces populations sont obligées de faire des dépenses supplémentaires. D’où leur cri de détresse à l’endroit des autorités et de la SEN’EAU.
Reportage Sadio SYLLA



Revue de presse économique du 24/08/20