Jour : 4 septembre 2020

Idrissa Yoro Thioye, membre du CNCR invite à la promotion de l’agriculture familiale

Accorder les politiques agricoles aux orientations internationales favorise l’accès à la souveraineté alimentaire au Sénégal, analyse Idrissa Yoro Thioye. Ce membre du CNCR invite les autorités à la promotion de l’agriculture familiale et au changement de paradigmes pour un développement réel du secteur.
Idrissa Yoro THIOYE était l’invité de Biir Marché. Ecoutons ses propos



Finance durable : Le Sénégal rejoint la plateforme internationale créée en 2019

Le Sénégal rejoint la plateforme internationale sur la finance durable. Créée en 2019, cette plateforme agit comme un forum pour faciliter les échanges et coordonner les efforts sur les initiatives et les approches de la finance écologiquement durable. Selon le communiqué du ministère des finances et du budget, cette plateforme est essentielle pour stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux. Elle est soutenue par la Banque Européenne pour la Construction et le Développement.
Plus de détails avec Seynabou Gaëlle DIONG



Inondations au Sénégal : Le cadre juridique freine l’Etat

Le Président de la République a réclamé au gouvernement ‘’un rapport détaillé’’ de l’exécution du Programme décennal de lutte contre les inondations durant la période 2012-2022. Malgré cette volonté affichée d’en finir avec la problématique des inondations, il faut préciser que l’aménagement du territoire ne dispose que d’un décret obsolète. Le seul document de référence est le plan national d’aménagement du territoire qui a été adopté en conseil interministériel et qui vise l’horizon 2021. Il n’y a ni loi d’orientation, ni cadre juridique pour l’aménagement du territoire.
Nous dit Sadio SYLLA dans cette enquête



Invité du jour : Makhtar Thiam, Expert en commerce international sur le rapport du FMI

Les prévisions inquiétantes des experts du FMI, alertant sur l’effondrement des acquis économiques des pays pauvres au cours des dix dernières années, sont remises en cause par l’expert en commerce international. Selon Makhtar Thiam, les baromètres pour juger le développement des pays en voie de développement ne sont pas adaptés aux réalités économiques de ces pays. Par conséquent, il exhorte les pays pauvres à se départir du système économique occidental.
Il est interrogé par Sadio SYLLA



Perte d’une décennie de progrès : Prédiction sombre mais qui se justifie

Les pays en développement à faible revenu risquent de perdre une décennie de progrès due à la pandémie. C’est ce que prédisent des experts du Fonds Monétaire International. Une prédiction jugée sombre mais qui se justifie selon Seydina Ndiaye. Pour l’économiste, cette situation pourrait s’expliquer par trois choses ; une baisse des investissements directs étrangers en Afrique entre 20 et 40%, une perturbation des chaines d’approvisionnement logistique et un coup de frein brutal à l’économie mondiale.
Seydina NDIAYE au téléphone de Seynabou DIALLO



Revue de presse économique du 03/09/20