Jour : 8 février 2021

Mady Diakhaby, SG de la CCIA de Kédougou sur la contribution économique locale

En vigueur depuis mars 2018, la contribution économique locale qui remplace la patente, fêtera ses 3 ans d’existence. Faisant le bilan, le SG de la chambre de commerce de Kédougou révèle que la commune ne ressent pas encore les retombées de cette contribution. Mady Diakhaby signale qu’hormis Sabodola, aucune autre commune n’a bénéficié de cette contribution. Cependant, il signale que Kédougou n’a touché que 4 millions du fonds de péréquation.
Il est joint au téléphone par Aminatou DIALLO



Issa Fall, Coordonnateur du CLPA Dakar sud sur l’impact du couvre-feu sur leur activité

La pêche, un secteur lourdement impacté par la crise sanitaire. D’après les acteurs, la seconde vague de la pandémie et les restrictions de déplacement, notamment le couvre-feu, ont conduit à une baisse de la quantité de poissons pêchés et à une diminution des exportations. Les pêcheurs de Soumbédioune sollicitent l’aide des autorités pour corriger cette donne.
Issa Fall, Président du Comité des Pêcheurs de Soumbédioune par ailleurs Coordonnateur du CLPA Dakar sud au micro de Oumy DIOP



La filière chou impactée par le couvre-feu, selon le SG de l’Interprofession, Ngagne Diop

La filière chou n’échappe pas à cette situation. Les récoltes sont bazardées à 5 mille francs le sac dans les zones de production. Le président de l’Union des groupements et l’association des producteurs maraichers des Niayes estime que c’est la course contre la montre pour acheminer les productions dans les marchés avant 21h. Ngagne Diop, par ailleurs secrétaire général de l’interprofession de la filière chou, dénonce la perte subie par les producteurs horticoles.
Propos recueillis par Mbayang COR



Invité du jour : El Hadj Malick Pouye, gestionnaire de l’Interprofession de la filière carotte

La campagne de commercialisation horticole victime du couvre-feu. En atteste, la chute du prix du sac de carotte de 7 mille bord champ au lieu de 15 mille francs, d’après El Hadj Malick Pouye. Selon le gestionnaire de l’Interprofession de la filière carotte, cette situation est accentuée par le manque de moyens de stockage et la présence de la carotte importée sur le marché.
El Hadj Malick POUYE apporte plus d’éclairages sur le sujet au téléphone de Mbayang COR



Revue de Presse Economique du 08/02/2021