Jour : 10 septembre 2021

Accidents de la route : 644 personnes en moyenne tuées chaque année au Sénégal

644 personnes en moyenne sont tuées chaque année sur la route au Sénégal et les facteurs humains sont responsables à 80% d’après les autorités de la sécurité routière. Un taux de mortalité qui reste inquiétant, en dépit des efforts consentis par les autorités. Courses poursuites, excès de vitesse sont entre autres les causes de ces nombreux accidents mortels qui ont fini de créer un sentiment d’insécurité routière au sein de la population. Au-delà du coût humain, ces accidents constituent également un fardeau important pour l’économie du pays.
Le point avec Mame NDIAYE



Hausse des denrées : Le charbon de bois passe de 2.000 à 3.000 le sac à Tamba

Les hausses généralisées des denrées de consommation courante comme le riz, l’huile, le lait impactent lourdement les gargotes et restaurants à Tambacounda. Le plat de riz, repas de midi qui coûtait 500f s’échange actuellement à 800f déplorent les clients. Au moment où le charbon de bois principale source de cuisson est presque introuvable ou du moins le sac est passé de 2.000f à 3000f. Des hausses qui indisposent restauratrices, vendeurs de charbon et consommateurs d’où leur appel à l’Etat pour juguler les hausses sur le marché.
À Tambacounda c’est un reportage de Sadio SYLLA



Invité du jour : Fallou Samb, SG Syndicat professionnel transport routier sur la révision du code routier

Vers la révision du code routier sénégalais. Le Secrétaire du ministère des transports terrestres a fait la déclaration au cours d’un récital de Coran organisé par les chauffeurs pour rendre hommage aux victimes des accidents de la route. Le Syndicat des professionnels du transport routier, initiateur de la cérémonie, apprécie positivement l’idée de révision du code. Cependant, il estime qu’il faut le faire de façon inclusive. Selon son Secrétaire général, ce que l’on fait sans vous est contre vous. Fallou Samb d’ajouter qu’ils n’ont pas été mis au courant d’une telle révision.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Revue de Presse Economique du 10/09/2021