Jour : 22 octobre 2021

Invité : Abdou Sané, géographe environnementaliste sur la geston des déchets.

La gestion des déchets et l’amélioration du cadre de vie on en parle avec l’instruction du président Macky Sall au ministre de l’urbanisme et du logement de relancer le cleaning day.
Cela en articulation avec le PROMOGED et les collectivités territoriales.
Cette décision du chef de l’Etat demande une approche structurelle selon Abdou Sané.
Le géographe environnementaliste estime qu’il faut une prise en charge globale des déchets ce qui n’est pas le cas au Sénégal d’où l’échec de la stratégie ZÉRO DÉCHETS.
Abdou Sané d’ajouter qu’il faut une réponse structurante qui consiste à la gestion de tous les types de déchets et à intégrer les collectivités territoriales dans la lutte contre l’insalubrité.
Il s’est aussi prononcé sur l’économie circulaire qui consiste à recycler tout en créant de la valeur ajoutée.
Mais faudrait-il que le Sénégal soit dans les prédispositions de gagner le pari du recyclage et de la création d’emplois dans le secteur des déchets.
Abdou Sané répond aux questions de Sadio SYLLA



Plus de 1400 batiment menacent ruines au Sénégal, selon un rapport de la commission technique sur la problématique des effondrements des bấtiments au Sénégal.

1446 bâtiments au Sénégal dont 627 à Dakar menacent de
s’écrouler.
C’est ce quiressort du rapport final de la commission technique sur la problématique des effondrements des
bấtiments au Sénégal.
Face à la recrudescence des effondrements de bâtiments, le chef de l’Etat avait donné des directives sur la nécessité de renforcer le contrôle de la qualité des matériaux et système de construction.
La commission technique, à travers ce document, a fait un certain nombre recommandations pour changer la donne.
Mame Ndiaye pour plus de détails



Pauvreté au Sénégal : le fléau s’agrandi de plus en plus.

Cherté de la vie , loyer Eau électricité ; un pouvoir d’achat faible autant de facteurs qui font que la pauvreté s’accroit un peu plus Au Sénégal.
A Dakar comme dans les régions plusieurs personnes peinent assurer les trois repas au quotidien.
Cependant certains estiment qu’il faut des solutions pérennes de la part du gouvernement pour faire reculer la pauvreté, pour d’autres il n’y a pas d’issues favorables car les plus aisés ne veulent plus aider les démunis.
Reportage de Seynabou Diallo



LE JOURNAL DE 13H ABDOULAYE SAKOU FAYE DU 22 OCTOBRE 2021



Revue de Presse Economique du 22 Octobre 2021, Mame Ndiouga Ndiaye



LE JOURNAL MONDE ABDOULAYE SAKOU FAYE DU 22 OCTOBRE 2021