Mois : novembre 2021

Le budget du ministère de l’économie arrêté à plus de 28 milliards FCFA

L’assemblée nationale a adopté hier le budget 2022 du ministère de l’économie arrêté à plus de 28 milliards de FCFA. Occasion pour le ministre, Amadou Hott de révéler que l’année 2022 est une année de réforme et de relance de l’économie avec l’exécution du PAP2A. Le ministre a également annoncé la mise en place d’une task force à Dakar et dans 6 régions pour faciliter son déploiement. Le programme xeuyou ndaw yi en cours d’exécution sera finalisé d’ici la fin de l’année.
Nous l’écoutons au micro de Ibrahima SENE



19ème réunion du FRATEL : A la recherche de meilleures pratiques en termes de régulation

L’Etat entend doter les Sénégalais de services de télécommunications de qualité dans sa politique d’accès au service universel. Une ambition déclinée à l’occasion de la tenue de la 19ème réunion du Réseau francophone de la régulation des télécommunications qui s’est ouverte à Dakar ce lundi. Cette rencontre de deux jours a réuni une cinquantaine de pays francophones dans l’optique de discuter et d’échanger sur les meilleures pratiques en termes de régulation.
Compte rendu Mbayang COR



« Plus de problème de capacités d’accueil de nos universités publiques » d’ici 20 ans, selon Cheikh O.Anne

D’ici 20 ans, il ne se posera plus de problème de capacités d’accueil de nos universités publiques. Assurance du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation qui liste les infrastructures universitaires en cours de réalisation. Cheikh Oumar Anne d’informer que d’ici 2 ans, toutes les régions se doteront d’un ISEP d’une capacité de 3.000 étudiants. Il défendait son projet de budget arrêté à plus de 258 milliards FCFA.
Compte rendu Aminatou DIALLO



Meissa Babou, économiste sur les investissements de la Chine au Sénégal

Les investissements de la Chine au Sénégal sont des contrats à revoir. Telle est la conviction de l’économiste Meissa Babou. Il en veut pour preuve, les chantiers chinois trop surfacturés et les projets pas adaptés à la demande sociale. Il déplore par ailleurs le manque de transfert de technologie.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Alla Guèye Sène, Président Commission économique et financière CNES

La Confédération Nationale des Entreprises du Sénégal qualifie la coopération Chine-Sénégal d’affaire d’entreprises à Etat et de crédits commerciaux. Le Président de la Commission économique et financière explique cela par le fait que l’Etat chinois a l’habitude de négocier directement avec les autorités. Conséquence, le secteur privé national, exclu, n’en tire pas profit. Alla Guèye SENE d’ajouter que la CNES déplore le système clé en main de la Chine au détriment des entreprises sénégalaises.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Revue de Presse Economique du 30/11/2021



Mauvaise qualité de l’eau : Le traitement chimique par la SDE pointé du doigt

Les coupures d’eau à répétition notées dans certains quartiers de Dakar résultent d’un problème de débits ou d’équipements, explique Amacodou Diouf. Le Président du CONGAD pointe du doigt le traitement chimique de l’eau par la SDE pour justifier la mauvaise qualité de l’eau. C’est dans ce cadre qu’il invite ces responsables à prendre les dispositions nécessaires pour juguler la situation.
Il est au téléphone de Oumy DIOP



Fin du programme d’exonération des cimenteries en 2025: Une longue doléance satisfaite

Fin du programme d’exonération des cimenteries en 2025. Annonce du ministre des finances et du budget lors de l’ouverture, hier, du marathon budgétaire 2022. Le nouveau coordonnateur de Publiez ce que vous payez applaudit et estime que c’est une longue doléance qui vient d’être satisfaite. Par ailleurs, Pape Fara Diallo déclare que c’est une bonne décision car le ciment est resté cher pour les Sénégalais en dépit de cette facilité.
Il est au micro de Mbayang COR



Protection sociale : Fusion IPRES-CSS, une réforme indispensable, selon le Président de la République

Le Président de la république souhaite une augmentation de 10% la pension des retraités. Lors de la 3ème conférence sur la protection sociale, il a invité les services de l’IPRES et les équipes compétentes à étudier sa faisabilité. D’après Macky Sall, les travailleurs doivent également revoir à la hausse leurs cotisations à l’IPRES. Une fusion de l’IPRES et la Caisse de Sécurité Sociale s’impose comme une réforme indispensable, précise le Chef de l’Etat Macky SALL au micro de Oumy DIOP



Protection sociale : Seuls 17,4% de la population africaine sont couverts

Dans le monde, 4 milliards 100 millions d’individus ne disposent pas de protection sociale. En Afrique, seulement 17,4% de la population est couverte par au moins une prestation de protection sociale. Résultat du rapport de l’OIT sur la question en 2020. Mody Guiro de la CNTS estime que notre continent est très en retard en matière de protection sociale. Pour palier cette situation, le Directeur pays de l’OIT exhorte le Sénégal à mettre 7% de son PIB dans le financement de la protection sociale.
Oumy DIOP a assisté à la 3ème conférence sur la protection sociale tenue à Diamniadio