Jour : 20 mai 2022

Miel : La vente au ralenti avec les sanctions de la CEDEAO sur le Mali

Célébration ce vendredi 20 mai de la journée mondiale des abeilles. Occasion pour parler de la vente de miel. Une activité au ralenti depuis des mois d’après les vendeurs à cause des sanctions de la CEDEAO sur le Mali. Les quelques bouteilles en provenance du Mali ont vu leur prix revu à la hausse. La bouteille de 1L est vendue à 3 mille FCFA importée comme locale.
Reportage Oumy DIOP



Ministre Mansour Faye sur le Programme d’amélioration de la collectivité des zones agricoles nord et centre

Démarrage pour bientôt du Programme d’amélioration de la collectivité des zones agricoles du nord et du centre. Estimé à hauteur de 200 millions de dollars, ce projet est financé avec l’appui de la Banque Mondiale et de la Banque Africaine de Développement, selon Mansour Faye. Le ministre du transport qui présidait le lancement des travaux des routes Bambey-Baba Garage-Keur Samba Kane-Touba Toul et Baba Garage-Mékhé-Fass Boye invite les entreprises impliquées dans la construction de ces routes à favoriser la main-d’œuvre locale.
Nous l’écoutons au micro d’Abdoul Aziz NDIANE



Aliou Dia, Président de Force Paysanne sur la subvention des intrants

10 milliards sont octroyés sur les 60 milliards du programme agricole. Une décision du Président Macky Sall pour atténuer les effets de l’augmentation des prix des intrants sur le marché international. Annonce du ministre de l’agriculture Moussa Baldé. Aliou Dia, Président de Force Paysanne se réjouit d’une telle décision vue les problèmes d’accès aux semences.
Il est joint par Mbayang COR



Invité : Ousmane Ndione, Directeur du RNCPS sur la subvention des intrants

70 mille tonnes de semences dont plus de 50 mille certifiées et 120 mille tonnes d’engrais seront mises à la disposition des agriculteurs pour la prochaine campagne agricole. Annonce le ministre de l’agriculture Moussa Baldé qui signale que 10 milliards FCFA sont ajoutés au financement du programme agricole pour atténuer l’impact de la hausse des prix des intrants. D’après le Directeur du Réseau des Coopératives de Producteurs de Semences (RNCPS), les effets de cette subvention ne seront pas ressentis dans l’immédiat. Ousmane Ndione informe que les intrants qui coutaient 15 mille francs sont actuellement à 25 mille francs pour cause de guerre en Ukraine.
Propos recueillis par Mbayang COR



Revue de Presse Economique du 20/05/22