Jour : 24 mai 2022

Lutte contre l’insécurité alimentaire : Le CRS lance le Lucky Iron Fish à Tambacounda

À Tambacounda, 500 ménages sont enrôlés pour un accompagnement financier et technique dans l’élevage et la production animale. Un projet de Catholic Relief Services (CRS) qui ambitionne de lutter contre l’insécurité alimentaire et promouvoir la recherche pour apporter des solutions à la malnutrition. La cérémonie de clôture de la première phase s’est tenue hier à Tambacounda.
Séga DANFAKHA coordonnateur de Catholic Relief services à Tambacounda au micro de Sadio SYLLA



Assurance : Le Sénégal, 3ème pays de la Zone CIMA derrière la Cote d’Ivoire et le Cameroun

Les perspectives du secteur de l’assurance sont bonnes. Révélation faite par le Président du comité d’organisation de la FANAF. D’après Souleymane NIANE, le Sénégal est le 3ème pays de la Zone CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurance) derrière la Côte d’Ivoire et le Cameroun. Il est donc primordial de réfléchir sur la mise en place de mécanismes d’autorégulation pour une émergence de ce secteur d’après lui. Il s’exprimait à l’ouverture ce lundi de la 46ème assemblée générale de la Fédération des sociétés d’Assurance de droit National Africaine dont le thème est « Risques systémiques : assurance et résilience ».
Souleymane NIANE est au micro de Oumy DIOP



Non respect des engagements : Le système éducatif risque d’être perturbé

Interpellé sur le sujet, Abdoulaye Ndoye affirme qu’on s’achemine vers des perturbations du système éducatif sénégalais. Pour cause, le non respect des accords signés avec les enseignants. Le Secrétaire général du CUSEMS très remonté contre le gouvernement, parle de précédent dangereux. D’ailleurs, Abdoulaye Ndoye et ses camarades tiennent une réunion pour statuer sur la démarche à suivre.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Le secteur informel doit davantage être inclu dans le secteur de l’assurance

Le secteur informel doit davantage être inclu dans le secteur de l’assurance. Une invite du ministre des finances et du budget à l’occasion de l’ouverture ce lundi de la 46ème assemblée générale de la FANAF. Qu’en est-il réellement sur le terrain ? Force est de constater que bon nombre d’entre eux ne souscrivent pas à l’assurance. Les raisons avancées sont nombreuses. Cependant, tous appellent à une meilleure régulation de l’assurance au Sénégal.
Reportage Oumy Diop FALL



Invité : Issa Wade, Chef Division des Filières, de la Distribution et de la Statistique

Le prix de la farine sera maintenu, assurance donnée par le ministère du commerce. Cela fait suite à la sortie des meuniers menaçant d’arrêter les importations de blé si l’Etat n’éponge pas leur dette de 15 milliards. Une réunion entre les deux parties s’est tenue ce lundi et pour l’heure, pas de crainte de pénurie ni de hausse sur la farine, soutient le Chef de la Division des Filières, de la Distribution et de la Statistique au niveau de la Direction du Commerce Intérieur. Issa WADE informe que la dette sera payée.
Il est joint par Mbayang COR



JOURNAL AFRIQUE ANNA LOUISE SARR DU 24 MAI 2022



Emission Biir Marché : les bourses, le Taux de Change, chronique des Matières Premières, les appels D’offre du 24 Mai 2022

Emission Biir Marché : les bourses, le Taux de Change, chronique des Matières Premières, les appels D’offre du 24 Mai 2022



Invité : Mamadou Ndiaye, Membre de la COSYDEP, sur les négociations Etat-enseignants

Face à cette nouvelle donne, la COSYDEP estime que le dialogue entre les enseignants doit être maintenu et surtout basé sur le respect des engagements pris de façon claire. Témoin des négociations, Mamadou Ndiaye estime que l’heure est à l’action. Pour lui, le gouvernement doit respecter ses engagements vu qu’il a promis de garantir une stabilité durable du système éducatif.
Mamadou NDIAYE au téléphone de Seynabou DIALLO



Revue de Presse Economique du 24/05/2022