Jour : 22 juin 2022

CFEE 2022 : 295 mille candidats, 10 mille centres d’examen

Le ministre de l’éducation nationale a fait le tour de quelques centres d’examen. Au total, plus de 295 mille candidats dont 55% sont des filles et 10 mille centres d’examen. Mamadou Talla se dit satisfait du dispositif pris pour le bon déroulement des examens.
Il est au micro de Seynabou Gaëlle DIONG



Démarrage des examens du CFEE : Un tour dans quelques centres de Dakar

Les examens du CFEE et d’entrée en 6ème ont démarré ce matin à Dakar sur toute l’étendue du territoire. Au Centre d’examen Mère Jean Louis Dieng, à la Médina, plus de 250 candidats ont déjà passé les premières épreuves. Au centre Ibrahima Bèye de Colobane, ils sont au total 183 candidats avec 2 absents. Pour la Présidente du jury, Linguère Codou Diop, les épreuves sont abordables et les candidats sont dans les conditions optimales.
Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



Invité : Abdoulaye Fané, Président de l’Union des Parents d’Elèves du Sénégal

Démarrage aujourd’hui de l’examen du CFEE sur toute l’étendue du territoire. Cependant, bon nombre d’élèves ne composeront pas faute de pièce d’Etat civil. L’Union Nationale des Parents d’Elèves et Etudiants du Sénégal (UNAPEES) s’insurge contre ce phénomène qui est récurrent, selon son Président. Pour Abdoulaye Fané, il faut corriger la donne par des audiences foraines même si cela ne règle pas le problème de façon durable.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Cheikh Tidiane Aw, membre Coordination Responsabilité inclusive COSYDEP

Seuls 37,4% des enfants âgés de 6 à 11 ans ont une pièce d’Etat civil, selon une étude réalisée par la COSYDEP en 2017. En 2022, le gap de 62% n’est toujours pas résorbé. C’est ce qu’a affirmé Cheikh Tidiane Aw, membre de la Coordination Responsabilité inclusive à la COSYDEP. Pour lui, les responsabilités se situent à 3 niveaux ; la famille qui tarde ou ne déclare pas l’enfant, les collectivités territoriales qui ont des déficits, le non diagnostic global du fichier d’Etat civil. Il ajoute que déclarer l’enfant avant la sortie de l’hôpital serait la solution. Seulement nombre de parents n’ont pas ce réflexe.
Cheikh Tidiane AW est interrogé par Seynabou DIALLO



Revue de Presse Economique du 22/06/2022