INVITE DU JOUR : MOHAMED SYLLA Chargé de la communication de l’Union Nationale des Mareyeurs du Sénégal, sur leur mot d’ordre de grève

7 tonnes de surplus accordées sur le poids total du chargement et une priorité accordée aux véhicules transportant du poisson, telles sont les décisions qui ont emmené les mareyeurs à sursoir leur mot d’ordre de grève. Rencontrés hier par le Ministre de la Pêche et de l’économie maritime, les grévistes sont optimistes quant au respect de ces engagements selon le Chargé de la communication de l’Union Nationale des Mareyeurs du Sénégal. Mohamed Sylla de revenir sur les préjudices subis par ses pairs au niveau des ponts-bascules en cas de surplus où ils payaient entre 250 et 300 000fr soit plus que leurs bénéfices.
Nous l’écoutons au téléphone de Mbayang COR