Le vice-président de la FEPES juge dérisoires les 700 millions de subvention de l’Etat

700 millions de FCFA, c’est la subvention qu’ont reçu les acteurs de l’enseignement supérieur privé. La Fédération des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur fustige cette enveloppe qu’elle juge dérisoire par rapport aux 12 milliards que l’Etat leur doit. Abass Fall, vice-président de la FEPES, soutient qu’actuellement tous ces établissements ont fermé leurs portes et croulent sous les dettes.
Il est interrogé par Seynabou Gaëlle DIONG