La hausse du budget, pas synonyme de croissance, analyse l’économiste Meissa Babou

Les hausses consécutives de budgets sont normales, surtout quand le pays aspire à l’émergence. Selon Meissa Babou, cette oscillation du budget national n’est pas forcément en adéquation avec son tissu économique. Le professeur d’économie cite les secteurs du tourisme, la santé, l’agriculture et le tertiaire notamment avec le numérique qui sont souvent négligés en termes d’investissements lourds. Ce qui est déphasage avec les ambitions de croissance de l’Etat chiffrée à 5.2 en 2021.
Meissa BABOU joint par Sadio SYLLA