Hausse du prix de l’aliment de volaille : La production locale, seule alternative

L’Etat du Sénégal doit faire son possible pour amortir les hausses excessives de l’aliment de volaille. Telle doit être la priorité, selon l’Interprofession Avicole du Sénégal, pour sauver le secteur. Le Président du Collège des Producteurs avicoles estime par ailleurs que l’alternative serait la production locale de maïs car le pays dispose de terres, de soleil et de l’eau. Gora Faye d’ajouter que la filière a un impact positif économique et social sur le pays avec 300 milliards de chiffre d’affaire, 80 mille emplois directs et indirects.
Compte rendu Seynabou DIALLO