Invité : Gora FAYE, Président du Collège des Producteurs avicoles

L’Etat du Sénégal invite à juguler les hausses excessives de l’aliment de volaille. L’Interprofession de l’Aviculture du Sénégal estime que c’est le seul moyen pour sauver le secteur avicole qui a un chiffre d’affaire de 300 milliards et génère 80 mille emplois directs et indirects. Le Président du Collège des Producteurs avicoles estime par ailleurs que l’alternative serait la production locale de maïs car le pays dispose de terres, de soleil et d’eau.
Gora FAYE répond aux questions de Seynabou DIALLO