Invité : Mamadou Ndiaye, Président de l’Association des Unions Maraichères des Niayes

Il y aura assez de pomme de terre mais le problème qui se posera est celui de la distribution. La déclaration vient du Coordonnateur de l’Association des Unions Maraichères des Niayes. Mamadou Ndiaye estime que le prix de la denrée ne doit pas excéder 500 francs par kilogramme. Par ailleurs, il ajoute que la production de pomme de terre cette année se situe entre 190 et 200 mille tonnes assez pour subvenir à la demande. Cependant, l’Association ne dispose pas de magasins de stockage.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO