Commercialisation du pétrole : Les 59 milliards attendus en 2023 jugés raisonnables

Les négociations des contrats pétroliers ne se sont pas faites dans les règles de l’art. Conviction de l’économiste Dr Mor Gassama. Ce dernier pense toutefois que ces contrats peuvent être renégociés à tout moment. Cependant, il juge raisonnables les 60 milliards de recettes attendues de la commercialisation du pétrole et du gaz en 2023. Car la production ne sera pas à son plus haut niveau.
Dr Mor GASSAMA joint par Mbayang COR