Catégorie : Météorologie

Climat : L’année 2020 pourrait être l’année la plus chaude, selon Copernicus

L’année 2020 pourrait même détrôner 2016 comme année la plus chaude, selon le service européen Copernicus sur le changement climatique. La période allant d’octobre 2019 à septembre 2020 se situe à 1,28 °C au-dessus des températures de l’ère préindustrielle. Alors que les cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées, ce chiffre rapproche dangereusement la planète du plafond fixé par l’Accord de Paris.
Mbayang COR



Trop tôt pour qualifier 2020 de l’année la plus chaude, selon Diabel Ndiaye de l’ANACIM

Trop tôt pour qualifier 2020 de l’année la plus chaude. Le Chef du service climatique à l’ANACIM commentait ainsi l’étude du service européen Copernicus présentant l’année 2020 comme la plus chaude.
Diabel Ndiaye donne ses raisons au téléphone Mbayang COR



Alpha Mamadou Diallo, Ingénieur à l’ANACIM annonce une bonne saison pluviométrique en juillet

En juillet prochain, le Sénégal va enregistrer une bonne saison pluviométrique, annonce faite par Alpha Mamadou Diallo. L’ingénieur à l’ANACIM souligne que des dysfonctionnements pouvant changer ces prévisions risquent de survenir à l’avenir à cause de certains facteurs.
Nous l’écoutons au micro d’Oumy DIOP



Invité du jour : Sada Ly, DRDR de Tambacounda sur la situation pluviométrique dans la région

La situation pluviométrique de Tambacounda est satisfaisante et même excédentaire dans certaines localités. L’assurance est du Directeur Régional du Développement Rural. Selon Sada Ly, toutes les dispositions sont prises pour faire face aux changements climatiques avec l’introduction de nouvelles variétés à cycle court. Il signale par ailleurs que des avancées sont notées pour le coton avec l’arrivée des partenaires au développement.

Sada LY DRDR de Tambacounda répond aux questions de Sadio SYLLA



Invité du jour : Dr Marianne Diop KANE, Directrice d’exploitation de la météorologie à l’ANACIM

Les activités humaines sont en grande partie responsables de la hausse des températures entrainant les changements climatiques. C’est du moins l’avis de la Directrice d’exploitation de la météorologie à l’ANACIM. L’Agence développe des produits pour aider les populations à s’adapter et à atténuer ces changements climatiques. Pour mieux faire connaitre ces produits et services, l’ANACIM organise ce vendredi une journée porte ouverte en prélude à la journée mondiale de la météorologie célébrée ce 23 mars sous le thème « Le soleil, la terre et le temps ».

Dr Marianne Diop KANE est interrogée par Aminatou DIALLO



Vent fort et houle dangereuse au Sénégal : Le Chef du Département Prévisions à l’ANACIM prévient les pêcheurs

La cession de vagues de froid en Europe a influencé les côtes africaines. C’est ce qui justifie le froid de canard noté ces temps-ci à Dakar, à l’intérieur du pays jusqu’en Mauritanie. L’explication est du Chef du Département Prévisions à l’ANACIM. Pour Pape Ngor Ndiaye, l’impact du vent ou du froid sur le secteur de la pêche n’est pas direct. Comme prévision, il alerte cependant les pêcheurs du vent fort et de la houle dangereuse qui concernent le long des côtes sénégalaises et qui commenceront ce jeudi à 12 heures pour finir samedi à 6h du matin.

Pape Ngor Ndiaye est interrogé par Seynabou Diallo