LES ARTICLES DE LA RÉDACTION Site

Exploitation de phosphate à Matam : Un terrain d’entente trouvé entre SOMIVA et impactés

Après un an 6 mois de discorde entre la Société d’exploitation Minière de la Vallée du fleuve Sénégal (SOMIVA) et les populations de Ndendory, Hamady Ounaré et Orkadiéré, trois communes impactées par l’exploitation du phosphate s’entendent désormais après leur réunion hier avec le Gouverneur de Matam. Les points retenus restent à annuler tout le processus afin de le reprendre pour revoir en hausse l’indemnité mais aussi à faire bénéficier à ces localités les fonds miniers et les fonds d’appui au développement local.
Djibril DIAWARA est le porte-parole de ces impactés. Il est joint au téléphone par Oumy DIOP

Hémophilie : Plus de 420 malades traités et suivis au Sénégal

Ce 17 avril est célébrée la journée mondiale contre l’hémophilie. A l’instar des autres pays, le Sénégal, à travers l’Association Sénégalaise des Hémophiles, profite de cette journée pour sensibiliser sa population. Selon son Secrétaire général, plus de 420 malades sont actuellement traités et suivis au Sénégal. Prise en charge couteuse, non disponibilité des médicaments, autant de difficultés que vivent au quotidien les hémophiles.
Reportage Oumy DIOP

Invité : Fatoumata Niang Ba, Directrice générale de la SEMIG

Le non-respect de l’arrêté du Gouverneur interdisant les camions de fruits et légumes de rentrer dans la capitale est dû à un frein du côté des autorités administratives pour l’essor du Marché d’Intérêt national. Affirmation faite par la directrice de la Société du Marché d’Intérêt National de la Gare des gros Porteurs (SEMIG). Fatoumata Niang Ba ajoute que souvent les commerçants ont peur du changement même si on leur a accordé un mois de gratuité. Par ailleurs, elle travaille à rendre actif ce marché d’un investissement de plus de 45 milliards.
Elle est interrogée par Seynabou DIALLO

Invité : L’économiste Dr Seydina Oumar Sèye sur le faux monnayage

Le faux-monnayage est nuisible à l’activité économique. Les faux billets et les billets noirs déséquilibrent la structure macroéconomique du pays, déplore l’économiste Dr Seydina Oumar Sèye. Selon lui, dans le moyen long terme, la conséquence de la fausse monnaie est l’inflation, la faillite des entreprises pouvant affaiblir les capacités de recouvrement fiscal de l’Etat. Il ajoute par ailleurs qu’il faut accroitre les moyens de lutte contre ces crimes économiques.
Il est interrogé par Sadio SYLLA

Invité : Cheikh Tidiane Cissé, vice-président de la Coalition Publiez ce que vous payez

La norme ITIE 2023-2025 est une nouvelle norme internationale qui exige aux Etats dont le Sénégal la divulgation des données des émissions des gaz à effet de serre. Dès janvier 2025, notre pays sera évalué et à l’état actuel, la communication auprès des populations fait défaut selon la Coalition Publiez ce que vous payez. Cheikh Tidiane Cissé vice-président de cette Coalition précise qu’il appartient à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) d’accroitre la campagne de communication pour une meilleure lisibilité.
Il est joint par Sadio SYLLA

Secteur de la santé : Le SG du Syndicat démocratique des travailleurs prône la rupture

Rupture dans la gouvernance du secteur de la santé, tel est le plaidoyer du Secrétaire général du Syndicat démocratique des travailleurs de la santé. Cheikh Seck regrette cependant que la santé ne figure pas parmi les 5 priorités du gouvernement nouvellement élu. Par ailleurs, il ne perd pas espoir car, selon lui, les moyens et les ressources humaines adaptés sont disponibles.
Nous l’écoutons au téléphone avec Seynabou DIALLO

Nouveau gouvernement : Les transporteurs étrennent leurs doléances

Il faut rendre le transport aux transporteurs. C’est la doléance des organisations professionnelles de ce secteur. L’Union des Routiers de Sénégal et la Fédération Nationale des Transporteurs préconisent l’assainissement du secteur. Mbargou Badiane et Gora Khouma ont cependant des avis mitigés sur l’introduction des véhicules de plus de 10 ans au Sénégal.
Reportage Sadio SYLLA

Invité : Dr Mamadou Samba Hann, économiste sur la baisse des denrées

L’Etat n’a pas beaucoup de marge de manœuvres pour baisser les prix des denrées alimentaires, c’est l’avis de Dr Mamadou Samba Hann. Selon l’économiste, les subventions ne sont pas viables pour la santé financière de l’Etat. Il préconise la suppression des exonérations et des amnisties fiscales et la transition industrielle dans l’agriculture.
Nous l’écoutons au téléphone avec Sadio SYLLA

YouTube