Catégorie : Consommation

Lancement de la 1ère édition des afro-gourmands à Dakar : Les acteurs invités à se lancer dans la transformation de produits laitiers

La consommation africaine est encore faible, selon Laurent Damiens. Ce membre de la Commission Européenne et spécialiste du lait invite les acteurs à se lancer dans l’industrie de transformation de produits laitiers. Cependant,  il faut des préalables. À l’occasion du lancement de la 1ère édition des afro-gourmands hier à Dakar, Laurent Damien estime que les Etats africains doivent se conformer aux standards internationaux avec des laboratoires adaptés pour une meilleure commercialisation des produits laitiers africains à l’international.

Sadio SYLLA



Ramadan : Les habitudes alimentaires changent, les boutiques s’adaptent

Durant le mois de Ramadan, les habitudes alimentaires changent, les rayons des boutiques aussi. De nouveaux produits se font de la place notamment les dattes et la charcuterie. Une vente qui marche, selon les boutiquiers. Cependant, ils redoutent la rareté des clients à la fin du Ramadan. Ce qui peut leur porter préjudice.

Mbayang Cor a fait le tour de quelques boutiques à Pikine



Ramadan et conjoncture : Certains Sénégalais peinent à s’offrir un ndogou royal

Mois de Ramadan rime avec dépenses, c’est le constat. A Dakar, certains père et mère de familles rencontrés sont unanimes sur l’augmentation des dépenses. Cependant, face à la cherté de la vie, la plupart peine à s’offrir un bon ndogou royal. Selon ces chefs de familles, la conjoncture est passée par là.

Reportage Sadio SYLLA



Invité du jour : Dr Aby Paye, pharmacienne et conseillère en nutrition

Manger équilibré et avec peu de moyen c’est possible au Sénégal, vue notre situation géographique et nos ressources. Telle est la conviction de Dr Aby Paye, pharmacienne et conseillère en nutrition. Elle revient sur les bonnes pratiques en termes de consommation durant le Ramadan sensées diminuer les dépenses des ménages.

Nous l’écoutons au téléphone de Mbayang COR



Ramadan : L’UNACOIS a mis sur le marché une large variété de produits alimentaires

L’Union des Commerçants et Industriels du Sénégal a mis sur le marché une large variété de produits alimentaires pour les besoins du Ramadan. Selon le Secrétaire exécutif de l’Unacois/Yessal, les produits locaux comme importés sont déjà disponibles. Cependant, les prix peuvent varier d’une région à une autre en raison du coût du transport supporté par les commerçants. Alla Dieng appelle par ailleurs ses camarades à veiller aux produits impropres à la consommation.

Il est joint par Aminatou DIALLO



Ramadan : La datte vendue sur le marché entre 750 et 3000f le kg, selon les variétés

Durant le mois de Ramadan, la datte est très prisée pour la rupture du jeûne. Au marché, les prix varient entre 500f le sachet et 750 francs le kilogramme. Cependant, compte tenu de la large gamme de variétés de dattes qui existent, les prix peuvent atteindre jusqu’à 3000f le kg selon la provenance des dattes.

Reportage Fatoumata BA



Ramadan 2019 : Le marché bien approvisionné en denrées de 1ère nécessité

Le marché est bien approvisionné en denrées de 1ère nécessité pour les besoins du mois de Ramadan. Lait sucre, tomates, riz et huiles sont en quantité suffisante sur les marchés Tilene et Fass. Selon certains commerçants, les prix restent inchangés. Les clients pour leur part ne se plaignent pas. Un tour effectué dans ces marchés a permis de faire le constat.

Suivons ce reportage de Christiane Claire GOMIS



Vente de boissons alcoolisées : L’Etat doit vite agir et durcir les sanctions, selon les associations consuméristes

Vente illicite de boissons alcoolisées : ASCOSEN et Sos Consommateurs dénoncent et incombent cette situation aux ministères de l’intérieur et du commerce. Selon les présidents des deux associations, au-delà des déclarations du gouvernement, l’Etat doit agir vite en fermant toutes les fabriques et lieux de vente clandestins. Des sanctions allant de fortes amendes à la détention sont exigées par des consuméristes.

Aminatou DIALLO



Invité du jour : Momath Cissé, vice-président de l’ASCOSEN sur le prix de la farine

Le mouvement d’humeur de la Fédération des Boulangers du Sénégal qui n’exclut pas de décréter 3 jours sans pain à travers le pays n’est pas du goût de l’Association des Consommateurs du Sénégal. Selon son vice-président, Momath Cissé, les boulangers doivent revoir les commissions qu’ils donnent aux distributeurs au lieu de jeter leur colère sur les consommateurs.

Momath CISSE au téléphone de Maty Sarr NIANG



Code de la consommation : La mise en évidence de la sécurité des aliments pose problème, selon le Président de l’ASCOSEN

Le Sénégal entend se doter d’un code de la consommation pour la prise en charge de la sécurité des consommateurs avec un élargissement aux jouets d’enfants et aux produits cosmétiques présentant par moment des risques élevés. Mettre en évidence la sécurité des aliments pose problème, selon le président de l’ASCOSEN. Le code de la consommation qui sera mis en place va améliorer l’ensemble des dispositions relatives au contrôle des produits alimentaires, précise Momar Ndao. Il prévoit également de durcir les sanctions pécuniaires pour les commerçants qui ne respectent pas les normes de sécurité sanitaires des aliments, ajoute-t-il.

Aminatou DIALLO