Catégorie : Consommation

Invité : Momath Cissé, vice-président ASCOSEN sur la hausse des prix des denrées

Hausse tous azimuts des prix sur le marché notamment de l’oignon et de la pomme de terre. Une situation inquiétante selon le vice-président de l’ASCOSEN qui trouve inacceptable que le sac de pomme de terre atteigne 11 mille francs alors qu’elle est produite localement. Le consommateur sénégalais se porte mal dans ce contexte de préparation de la Tabaski.
Ecoutons Momath CISSE au téléphone de Mbayang COR



Alternative au blé : Le renforcement des autres spéculations s’impose

Produire du blé au Sénégal pas chose facile. Pour cause de conditions climatiques pas favorables à cette culture, dixit ainsi Aly Mbaye. Le Recteur de l’UCAD estime qu’il faut renforcer les autres spéculations notamment mil, maïs, sorgho pour mieux se nourrir. Le Secrétaire exécutif du Conseil National à la Sécurité Alimentaire, Jean Pierre Senghor, plaide pour un changement d’habitude alimentaire pour assurer notre souveraineté alimentaire. L’UCAD a abrité ce matin le Grand Expo Agriculture pour la Nutrition.
Compte rendu Seynabou DIALLO



Hausse du prix de l’huile : L’Etat invité à trouver des solutions avant la Tabaski

Le prix de l’huile importée en hausse actuellement au Sénégal. Le litre coûte 1.400 voire 1.500f et le bidon de 5 litres est à 7.000 francs tandis que celui de 20 litres est vendu à 27.500f. Un coup dur pour les ménages. Certains dépensent plus de 50.000f par mois pour l’huile. Les importateurs sont accusés comme responsables de cette hausse. Ils invitent les autorités à régler cette situation avant la tabaski.
Reportage Abdoul Aziz NDIANE



Invité : Alla Dieng, Directeur exécutif de l’Unacois/Yeesal sur la hausse du prix de l’huile

La tension et la hausse notée actuellement sur le prix de l’huile est confirmée par le Directeur exécutif de l’Unacois/Yeesal. Alla Dieng signale que cette tension risque de se maintenir jusqu’à la Tabaski. Par ailleurs, il informe que le prix du bidon de 20 litres s’échange désormais entre 23 et 24 mille francs contre 15 mille francs l’année dernière. Une situation qui s’explique par notre faible capacité de production de matières premières, la conjoncture internationale, la guerre russo-ukrainienne, selon lui.
Il est interrogé par Aminatou DIALLO



Sénégal : Le lait prisé par la population malgré son prix jugé élevé

Cette journée mondiale du lait est également un prétexte pour nous interroger sur la consommation du lait par les populations. Un tour dans quelques quartiers nous permet de constater que le lait est très prisé par les populations. Toutefois, son prix qui est constamment en hausse ces derniers temps ne semble pas décourager ces adeptes du lait.
Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



Journée mondiale du lait : Les acteurs listent les maux de leur filière

Célébration ce 1er juin de la journée mondiale du lait. Occasion pour les acteurs de revenir sur les problèmes qui freinent le développement de leur activité. Ils ont pour noms cherté de l’emballage des produits laitiers, du transport pour la commercialisation et manque de matériels de production. Pour cette journée dédiée à leur filière les attentes sont nombreuses.
Reportage Oumy Diop FALL



Crise mondiale : Le ministre du commerce invite les Sénégalais à consommer local

Encourager les Sénégalais à privilégier les produits du terroir, seule solution selon le ministre du commerce pour faire face aux difficultés liées aux différentes crises qui secouent actuellement le monde. Aminata Assom DIATTA a fait ce plaidoyer lors des Assises de l’Economie ou Lëlu Komkom organisée par l’Unacois/Yeesal ce samedi.
Nous l’écoutons au micro de Seynabou Gaëlle DIONG



Assises de l’Economie : L’Unacois/Yeesal pour la promotion du consommer local

Plus de 80% des projets développés par les membres de l’Unacois/Yeesal entrent dans le cadre de la promotion du consommer local. A travers cette initiative, l’UNACOIS/Yeesal veut aider le gouvernement à atteindre l’autosuffisance alimentaire et faire du consommer local une réalité. Le Directeur exécutif de l’Unacois, Alla Dieng, a fait cette révélation lors des assises de l’économie tenues ce samedi. Cette rencontre présidée par la ministre du commerce a réuni plusieurs commerçants venus des 14 régions du Sénégal.
Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



Tambacounda : Les populations face à la flambée des prix des denrées

Tout est cher, c’est l’avis des consommateurs et commerçants de Tambacounda. Conséquence, les populations peinent à joindre les deux bouts. Les prix des épices, œufs et huile sont très volatiles. L’oignon et la pomme de terre n’ont pas échappé à cette hausse. Le prix du kilogramme tourne entre 300 et 500f. Une instabilité des prix qui s’explique par une mauvaise régulation dans l’approvisionnement du marché en produits horticoles, disent-ils. Toutefois, les usagers du marché déplorent l’insalubrité à l’approche de l’hivernage et l’absence de voirie.
C’est un reportage de Sadio SYLLA au marché central de Tambacounda



Localités desservies par le système du Lac de Guiers victimes de coupures d’eau pour 48h.

À partir de ce mercredi des perturbations seront notèes dans la distribution d’eau potable dans des localités desservies par le système du Lac de Guiers. A l‘ origine de cette situation prévue pour une durée de 48h , les travaux de réparation d’une fuite sur l’une des conduites transportant l’eau produite par les ouvrages installés sur le Lac de Guiers. Pour l’Association pour la Défense des Droits à l’Eau et à l’Assainissement, La Seneau ne respecte pas les Sénégalais. Son Président Serigne Sarr se désole par ailleurs de la récurrence d’une telle situation qui vient s’ajouter aux difficultés liés à la disponibilité, la qualité et même la cherté de l’eau.
Il réagit au téléphone de Mbayang COR