Catégorie : Artisanat

Projet 100.000 logements : Le ministre Pape Amadou Ndiaye plaide pour les artisans

Les artisans doivent avoir leur part de marché dans le projet des 100 mille logements. Plaidoyer du ministre de l’artisanat et de la transformation du secteur informel à l’ouverture ce mardi du Salon Maison et Déco. D’après Pape Amadou Ndiaye, l’artisanat est un métier de stabilisation sociale. Prévu jusqu’au 15 mars au CICES, ce salon premier du genre, a pour thème: « L’artisanat, un levier fort pour la promotion de l’habitat au Sénégal ».
Compte rendu Aminatou DIALLO



Papa Hamady Ndao, Directeur Général de l’APDA sur la relance de l’artisanat

Ces instructions du Chef de l’Etat données en conseil des ministres pour le secteur de l’artisanat sont destinées à attirer l’attention de l’opinion sur le rôle de ce secteur d’ans l’économie. Le Directeur Général de l’Agence pour la Promotion et le Développement de l’Artisanat (APDA) d’ajouter que l’artisanat est le moteur de notre croissance. Cause pour laquelle, les acteurs doivent travailler pour le développement de ce secteur.
Papa Hamady NDAO que nous écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Relance de l’artisanat préconisée par le PR : Les acteurs du secteur se prononcent

Le Chef de l’Etat plaide pour la relance de l’artisanat national. Pour cela, il demande au ministère de tutelle, au ministère des finances, à la DER, entre autres, de renforcer les lignes de financement et d’accroitre les facilités d’acquisition de matériels adaptés aux professionnels des filières de l’artisanat. Au village artisanal de Soumbédioune, les artisans se disent toujours victimes des effets de la Covid 19 avec des clients qui se font rares. Conséquence, leur chiffre d’affaire est en baisse. Par ailleurs, ils estiment que la distribution des fonds Force Covid 19 ne s’est pas faite dans les règles de l’art.
Reportage Oumy DIOP



Invité : Insa Dièye, Président de l’Union des Chambres des métiers sur la relance de l’artisanat

Intensifier la mise en œuvre inclusive de la stratégie nationale de l’artisanat, une requête du Chef de l’Etat en conseil des ministres hier. Macky Sall a par ailleurs demandé le renforcement des lignes de crédit et d’accroitre les facilités d’acquisition de matériels aux professionnels du secteur. L’Union des chambres de métiers applaudit. Son Président appelle toutefois au respect des instructions du Chef de l’Etat. Insa Dièye plaide pour la mise en place d’un planning et d’un document d’orientation pour l’artisanat.
Il est au téléphone de Seynabou DIALLO



Mouvement d’humeur du COPAS : Une marche nationale n’est pas exclue

Satisfaction du Collectif des Organisations Professionnelles Artisanales du Sénégal (COPAS). Suite à leur mouvement d’humeur hier ; les autorités promettent de verser 5 sur les 20 milliards des fonds force covid 19 alloués au secteur dès la semaine prochaine mais aussi une visite au site de 50 hectares pour le recasement des mécaniciens à Diamniadio. Toutefois, l’organisation continue de réclamer des centrales d’achat pour contrôler les prix des matières premières qui ont connu une hausse notamment celui du bois évalué actuellement à 630 mille francs le mètre cube. Ses membres n’excluent pas une tournée nationale au-delà de ce mouvement d’humeur.
Babacar GUEYE Coordonnateur du COPAS joint par Oumy DIOP



Invité du jour : Moussa Niang, Président du Conseil National des Artisans du Sénégal

Donner en exemple les artisans qui sont des success stories pour pousser les autres à migrer vers les micros entreprises performantes. Le Président du Conseil National des Artisans du Sénégal soutient qu’il faut réfléchir sur un accompagnement adéquat en dotant les artisans des espaces de production et de services aux normes. Pour Moussa Niang, le secteur de l’artisanat peut participer à la création de richesses et élargir l’assiette fiscale. Toute la réforme des chambres des métiers est un préalable pour sortir le secteur de ses difficultés.
Moussa NIANG joint par Seynabou Gaëlle DIONG



Le Village artisanal de Soumbédioune cherche désespérément clients

Le Village de Soumbédioune vit aujourd’hui des moments difficiles dus principalement à une absence de visibilité et à la rareté des clients. Ces derniers sollicitent l’aide du gouvernement pour mener à bien leurs activités car depuis que le tunnel a été érigé en 2009, leur chiffre d’affaire a grimpé.

Suivons ce reportage de Fatoumata BA



Salon Made in Sénégal : Vendre la destination, objectif de cette 1ère édition du SAMASEN

Dakar abrite depuis ce matin le 1er Salon Made in Sénégal. SAMASEN, qui va se poursuivre jusqu’au 4, constitue une occasion pour les artisans et les acteurs du secteur informel de vendre la destination Sénégal. Avec plus d’une trentaine d’exposants, le salon a vu la participation de plusieurs partenaires dans les domaines de l’artisanat et du tourisme.

Ecoutons à ce propos Aminata Thiam initiatrice de ce Salon



Tournée économique du COSEC : Etape Kaolack, région où l’artisanat n’est pas en reste

Kaolack, une ville où l’activité commerciale s’est développée au fil des temps en raison de sa situation géographique. Une position que le COSEC veut renforcer avec davantage de services au-delà des quinze millions d’appui annuel octroyés aux chambres consulaires. L’activité artisanale n’est pas en reste dans cette région.

Reportage Mbayang COR

Après Kaolack, la mission du COSEC, accompagnée de la délégation de Trade Point et de la radio Trade FM était à Fatick ce matin à la rencontre des opérateurs économiques.



Invité du jour : Cheikh Fall, Chef du Service technique de la Chambre des Métiers de Thiès

70% de l’économie de la Région de Thiès tiré par le secteur artisanal. Une révélation faite par le Chef du Service technique de la Chambre des Métiers de Thiès. Cheikh Fall d’ajouter que d’importants projets sont en cours pour le développement de ce secteur. La Chambre des Métiers de Thiès vient de recevoir 2 millions de la Part du COSEC qui permettront aux artisans de se formaliser à 2.500 au lieu 5.000 F.

Cheikh FALL est au micro de Mbayang COR