Catégorie : Industrie

Sénégal : Comment mesurer l’impact de la pandémie de la COVID sur les PME ?

Des unités informelles de production ont résisté à la crise de la Covid 19. 88,3% sont restées opérationnelles en dépit du ralentissement de l’activité économique dû à la crise sanitaire provoquée par la Covid-19. C’est ce qu’a indiqué l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) dans une étude. Au même moment, la Covid-19 a impacté négativement les PME qui perdent entre 30 et 100% de leur chiffre d’affaires, selon les résultats de l’enquête menée par l’ADEPME.
Les détails avec vous Seynabou Gaëlle DIONG



Covid 19 : Plus de 60% des PME sénégalaises impactées, selon l’ADEPME et l’ANSD

Plus de 60% des PME ont été impactées et 9 sur 10 unités de production ont fonctionné au ralenti, selon l’ADEPME et l’ANSD. Une situation imputable à la pandémie mais également aux charges fixes insoutenables notamment les coûts des factures d’électricité. Toutefois, l’Etat, pour garantir une relance rapide de l’économie, mise sur la suppression de la prime fixe, l’augmentation des investissements et l’industrialisation dans l’agrobusiness. Cela, dans un contexte marqué par une recrudescence de l’immigration clandestine.
Dossier signé Sadio SYLLA



Journée mondiale de la normalisation au Sénégal : La réactualisation de la politique nationale de la qualité au menu

Ce 14 octobre est célébrée la journée mondiale de la normalisation. « Protéger la planète grâce aux normes » est le thème de cette 51ème édition. Célébrée dans un contexte de COVID 19, le Sénégal compte réactualiser son plan d’action de la politique nationale de la qualité à travers cette manifestation.
Seynabou Gaëlle DIONG



Normes sanitaires dans les boulangeries : Les consommateurs se prononcent

Faute de non respect des normes de sécurité et d’hygiène, une dizaine de boulangeries à Dakar ont été fermées par l’autorité. Les consommateurs sont d’avis que le ministère du commerce est dans son droit. Pour d’autres, l’hygiène dans les boulangeries doit être un impératif.
Reportage Ndèye Anta NDIAYE



Règlementation et assainissement du secteur de la boulangerie : La FNBS adhère mais exige une sommation d’un mois

La Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal adhère à la volonté du ministère du commerce d’assainir et de réglementer le secteur de la boulangerie. Cependant, Amadou Gaye et ses camarades dénoncent le non respect des articles 13 et 18 du décret 22/77 qui exige une sommation un mois avant.
Amadou GAYE est au micro de Sadio SYLLA



Invité du jour : Modou Guèye, Président du Regroupement des Boulangers du Sénégal

Hier, la direction du commerce intérieur a procédé à la fermeture de certaines boulangeries à Dakar qui ne sont pas en règle. Cela, pour l’application du décret portant règlementation de ce sous secteur. Le Regroupement des Boulangers du Sénégal est en phase avec l’autorité. Leur président exhorte les boulangers à se conformer aux normes d’hygiène et de déclaration d’existence.
Modou GUEYE répondait aux questions de Sadio SYLLA



Le secteur de la boulangerie génère 300 mille emplois directs selon le Président du Regroupement des Boulangers

On reparle de la boulangerie. Au Sénégal, le secteur génère environ 300 mille emplois directs et une contribution de 3% du Produit Intérieur Brut national. Le Président du Regroupement des Boulangers a fait la révélation dans l’émission Biir Marché de Trade FM. Modou Guèye a aussi invité les Sénégalais à investir dans le secteur à travers le GIE Diayma Mburu.
Ecoutons Modou GUEYE au micro d’Issa DIAL



Le secteur de la boulangerie ploie sous la menace de fermeture et de pertes d’emplois, selon la FNBS

Le secteur de la boulangerie ploie sous la menace de fermetures et de pertes d’emplois. Les responsables de la Fédération des Boulangers du Sénégal l’ont révélé en conférence de presse hier. Amadou Gaye et ses camarades pointent du doigt les lenteurs dans l’application du projet du décret portant réglementation et assainissement du sous-secteur de la boulangerie.
Compte rendu Sadio SYLLA



Sénégal : L’or local toujours inaccessible aux bijoutiers

Les bijoutiers sénégalais peinent toujours à s’approvisionner en or auprès des sociétés productrices implantées au Sénégal. Pourtant le Chef de l’Etat avait donné instructions pour qu’une partie de la production d’or soit vendue à ces bijoutiers. Mais voilà, ces derniers sont toujours obligés de se rabattre sur l’or importé ou faire des rachats auprès d’un comptoir national.
Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



SOBOA : Lancement ce vendredi de la campagne nationale de verre consignée

Lancement ce vendredi de la campagne nationale de verre consignée. Cette initiative de la SOBOA vise à réduire la production de déchets plastiques par les industriels. Pour l’heure, plus de 3 milliards ont déjà été investis dans le renouvellement du parc de bouteilles et la production de verre est passée de 10 à 30 mille bouteilles neuves.
Compte rendu Seynabou Gaëlle DIONG