Catégorie : Intégration

Crise malienne : Plus de 1.300 camions chargés bloqués et 600 milliards de pertes

Plus de 1.300 camions chargés bloqués à la frontière Sénégalo-malienne depuis le début de la crise politique malienne. Cette situation a engendré également des pertes en chiffre d’affaire de l’ordre de 600 milliards de FCFA. Information donnée hier lors d’une rencontre organisée par le GES (Groupements Economiques du Sénégal). Ces responsables entendent élaborer un mémorandum pour demander une issue rapide de la crise.
Seynabou Gaëlle DIONG



Issaga Camara, SG Association des Professionnels du bétail et viande région sud-est

La rupture en viande est une réalité dans les abattoirs et les marchés, les quelques kilogrammes visibles sont vendus au double, voire même le triple, selon Issaga Camara. Le Secrétaire général de l’Association des professionnels du bétail et de la viande dans les régions Sud-Est explique cette situation par l’embargo sur le Mali, principal fournisseur du Sénégal en bétails et la réticence des éleveurs locaux à approvisionner le marché intérieur. Issaga Camara d’ajouter que certes des alternatives sont en gestation mais il reste beaucoup à faire pour réussir à atteindre l’autosuffisance en bétails. Cependant, il faut que la CEDEAO repense à la nature des sanctions imposées aux Etats plaide le SG de l’association des professionnels du bétail et de la viande.
Issaga CAMARA est interrogé par Sadio SYLLA



Keynou Sy, Président Association des professionnels du bétail et de la viande à Tamba

La hausse du prix de la viande constatée sur le marché s’explique par l’arrêt des échanges commerciaux entre le Sénégal et le Mali. Conséquence de la fermeture de la frontière actée par la CEDEAO. Selon le Président de l’Association des professionnels du bétail et de la viande à Tambacounda, dans le moyen et long terme, la rupture en bœufs et moutons est une réalité exacerbée par la qualité inférieure du cheptel sénégalais. Keynou SY d’ajouter que les chevillards sénégalais vendent à perte depuis le blocus à la frontière. Risque de fermeture des boucheries et le chômage des jeunes se profilent à l’horizon, déplore t-il.
Keynou SY Président des professionnels du bétail et de la viande à Tambacounda est au micro de Sadio SYLLA



Embargo du Mali : Des répercussions financières néfastes pour le Sénégal

L’embargo du Mali par la CEDEAO impacte le transport de marchandises entre le Sénégal et le Mali. Des répercussions financières seront néfastes pour le pays, selon Gora Khouma. Le Secrétaire général de l’Union des Routiers du Sénégal apprécie l’ouverture temporaire de la frontière destinée à aider les camionneurs à regagner leurs pays d’origine. Cependant, il appelle le Chef de l’Etat à revoir cette décision.
Compte rendu Seynabou DIALLO



Blocus sur le Mali : Le Sénégal risque une rupture de stock de boeufs

Le Sénégal, dont 80% de son stock de viande provient du Mali, risque de faire face à une rupture probable des stocks de bœufs dans les prochains jours. À l’origine, le blocus décidé par la CEDEAO sur le Mali. Plusieurs organisations de la Société Civile ont fait face à la presse ce matin pour lancer l’alerte et prévenir les populations sur une éventuelle hausse du prix de la viande.
Plus d’éclairages avec Djiby BA Président du Collectif des artisans et du secteur informel



Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : Les impacts commencent à se faire ressentir

72h après l’annonce des sanctions de la CEDEAO à l’encontre de la junte malienne, les impacts de cet embargo commencent à se faire ressentir sur l’économie le long du corridor Dakar-Bamako. À Tambacounda plus précisément, des centaines de convois commerciaux sont à l’arrêt. Impactés, commerçants, transporteurs et consommateurs sont unanimes ; il faut trouver une solution très rapidement à ce blocus des frontières.
À Tambacounda c’est une correspondance de Sadio SYLLA



Fermeture des frontières guinéennes avec le Sénégal : Un impact négatif sur l’économie

Prolongement de la fermeture des frontières guinéennes avec la Guinée Bissau, la Sierra Leone et le Sénégal depuis 5 mois. Cette décision prise par le Président Alpha Condé a fini d’impacter le commerce du Sénégal et la Guinée, deux pays partenaires. Cette situation est inacceptable dans un contexte d’intégration régionale mais aussi de relance de l’économie mise à mal par la Covid 19.
Reportage Mbayang COR



Invité du jour : Mounirou Kane, économiste chargé de programme à Enda Cacid

Mounirou Kane, économiste chargé de programme à Enda Cacid est l’invité du journal. Prétexte de cet entretien accordé à Mbayang Cor, la fermeture de la frontière guinéenne à trois pays africains dont le Sénégal, décidée par le Président Alpha Condé depuis 5 mois. Notre invité parle de décision inacceptable dans le contexte d’intégration régionale notamment avec la ZLECAF.
Suivons leur entretien



Crise au Mali : ENDA CACID et ses pairs condamnent la décision de la CEDEAO

Les crises sécuritaires et démocratiques qui se manifestent dans la sous-région incitent les citoyens de la CEDEAO issus des mouvements et organisations de la société civile à prendre la parole. Ils dénoncent les sanctions économiques prises à l’encontre du Mali, la non réalisation de la vision 20-20 qui consiste à passer d’une CEDEAO des Etats à celle des peuples. Les signataires de cette déclaration sont préoccupés de l’effritement de l’image de la CEDEAO. L’objectif de la conférence de presse de ce matin est de porter une véritable vision populaire dans laquelle les citoyens de la Communauté Economique sont écoutés, responsabilisés et impliqués.
Seynabou Gaëlle DIONG



Sénégal : Vers la mise en œuvre du budget programme en 2020

A partir de 2020, le Sénégal bascule dans le budget programme. Cette nouvelle directive de l’UEMOA adoptée par notre pays depuis 2009 permet aux Etats membres d’être plus performants et transparents dans la gestion de l’information financière. Le Système Intégré de Gestion de l’Information Financière (SIGIF), issu du nouveau cadre harmonisé des finances publiques, introduit une nouvelle façon de voir le budget.

Seynabou Gaëlle DIONG