Catégorie : Transport

Application du règlement 14 de l’UEMOA : Le secteur du transport sera assaini, selon l’expert en transport

Le Sénégal va procéder à partir du 1er juillet au contrôle de la charge à l’essieu en application du règlement 14 de l’UEMOA. Une bonne chose pour le transport sénégalais dans la mesure où ce règlement va assainir le secteur du transport. C’est du moins l’avis de cet expert en transport. Alassane Sy estime que cette application va aider les transporteurs à travailler sainement et d’avoir plus de gain.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Momar Sourang, Coordonnateur du Collectif des Professionnels du transport routier

Nous ne récusons pas le règlement 14 de l’UEMOA mais son application n’est pas adaptée à notre réalité, dixit le Coordonnateur du Collectif des Professionnels du transport routier du Sénégal. Momar Sourang d’ajouter qu’il faut mettre en place un Bureau de fret pour mieux expliquer et sensibiliser sur la question. Et si le gouvernement ne prend pas en compte leurs préoccupations, ils n’excluent pas d’aller en grève.
Il est au téléphone de Seynabou DIALLO



Renouvellement du parc automobile : La Fédération des transporteurs routiers adhère au projet

Ce 30 juin 2022 sera clôturée la campagne de recensement des « cars rapides » et « Ndiaga Ndiaye » en circulation. La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers du Sénégal a adhéré à ce projet pour se doter de nouveaux véhicules qui peuvent couter jusqu’à 40 millions payables en 60 mois. Justement pour avoir cette capacité de paiement, il faut impérativement réorganiser le secteur et lutter contre la concurrence déloyale, estime le Président de la Fédération.
Mbargou BADIANE interrogé par Aminatou DIALLO



Renouvellement des « 7 places » : Abdoul Fam donne les raisons du retard

Le renouvellement du parc automobile des « 7 places » tarde à se matérialiser à cause du coût élevé des minibus devant les remplacer, soutient Abdoul Fam, Régulateur à la Gare des Baux Maraichers. Ce dernier plaide pour la mise en place d’un apport financier pour aider les chauffeurs à pouvoir disposer de ces véhicules.
Il est au micro de Seynabou Gaëlle DIONG



Renouvellement des 7 places : Un projet qui ne trouve pas écho favorable auprès des chauffeurs

A la Gare des Baux Maraichers de Dakar, les véhicules « 7 places » continuent le transport interurbain. Le projet de renouvellement du parc lancé par le gouvernement n’a pas trouvé écho favorable auprès de tous les chauffeurs. Manque de moyens financiers, caution élevée, véhicules non conformes au transport ont fini par décourager les chauffeurs.
Seynabou Gaëlle DIONG



Le projet de renouvellement des «7 places» tarde à se matérialiser, selon Gora Khouma

Le projet de renouvellement des véhicules « 7 places », annoncé par les autorités, tarde à se matérialiser. Le Secrétaire général de l’Union des Routiers du Sénégal signale qu’aucun véhicule de ce type n’est pour l’heure renouvelé. Selon Gora Khouma, il ne faut pas confondre renouvellement et renforcement. En effet, les 25 véhicules déjà octroyés par un privé étaient destinés à renforcer le parc. Il ajoute qu’il faut retirer tous les véhicules vétustes pour pouvoir assurer le confort et la sécurité des passagers avec de nouveaux bus.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Babacar Gaye, Administrateur du FDTT sur le remplacement des véhicules « 7 places »

Contrairement à ce que Gora Khouma avance, le Fonds de Développement des Transports Terrestres informe que 50 minibus de « 15 places » devant remplacer ces véhicules de « 7 places » sont déjà mis en circulation à Thiès, Saint-Louis et Touba. Pour Babacar Gaye Administrateur dudit Fonds, cette phase test est portée par un opérateur privé. Il a estimé qu’il faut s’entourer de toutes les garanties pour prévenir tout accident avec ces véhicules neufs.
Il est interrogé par Seynabou DIALLO



Hausse du prix du carburant : Les taximen de Tamba peinent à honorer les versements

Depuis le 5 juin dernier, le prix de l’essence Super est passé de 755 francs à 890 francs. Une hausse de 135 francs notifiée par un arrêté du ministère du pétrole et des énergies publié ce samedi. A Tambacounda, les taximen impactés par cette hausse peinent désormais à honorer les versements journaliers. Ils exhortent l’État à trouver vite une solution.
A Tambacounda, c’est un reportage de Sadio SYLLA



Recrudescence des accidents : L’Etat travaille à réduire le nombre d’au moins 50%

La recrudescence des accidents sur nos routes nous interpelle tous dixit Mansour Faye. Selon le ministre des transports, les morts causés par les accidents c’est trop. Pour changer la donne, il faut l’engagement de tous d’après Mansour Faye qui affirme que le gouvernement travaille à réduire le nombre d’accidents d’au moins 50% d’ici 2030. Il s’exprimait en marge de la cérémonie de lancement des activités de l’ANASER.
Nous l’écoutons au micro de Seynabou DIALLO



Abdoul Rahimoune Massaoudou, Président du groupe Focal Afrique de l’ouest de l’AFERA

Vers la recherche de financement innovant pour construire et entretenir nos routes, la réflexion est lancée dans le cadre de la 19ème Assemblée Générale de l’Association des Fonds Routiers (AFERA). Le Président du groupe Focal Afrique de l’ouest de l’AFERA plaide pour l’usager payeur pour une meilleure implication des populations dans l’entretien des infrastructures routières.
Ecoutons Abdoul Rahimoune Massaoudou au micro de Mbayang COR