Catégorie : Transport

nvité du jour : Abou Salam Kane, Directeur d’exploitation de COSAMA

Le bateau Diambogne va lever l’ancre aujourd’hui à partir de 20h. Annonce faite par les autorités du COSAMA (Consortium sénégalais d’activités maritimes ) qui précise que seules deux rotations par semaine sont prévues pour le moment. Abdou Salam Kane, son Directeur d’exploitation, d’indiquer que les 206 places seront maintenues car leur configuration permet de respecter la distanciation sociale. D’ici deux semaines, une évaluation sera faite pour permettre de voir si le bateau Aguene pourra être mis en service. Les tarifs restent cependant inchangés, note toujours Abdou Salam KANE joint par Aminatou DIALLO



Tracasseries routières : Les postes de contrôle en latence

La communalisation des postes de contrôle, une vieille doléance des syndicats de transports qui marquent toujours le pas. Selon les conducteurs, les tracasseries sont toujours d’actualité sur le corridor Dakar-Bamako. Un trajet couteux, véritable manque à gagner, se plaignent-ils. Toutefois, ils réclament la matérialisation des postes de contrôle commun.
Micro trottoir de Sadio SYLLA



Interdiction de stationnement devant le PAD : Les transporteurs expulsés

L’interdiction de stationnement à proximité du Port Autonome de Dakar émise par son Directeur semble être appliquée. Les conducteurs maliens et sénégalais rencontrés affirment être expulsés. Certains déplorent les taxes et autres forfaitures. Face à cette situation, les transporteurs exhortent l’Etat à construire un parking dédié aux gros porteurs.
Reportage Sadio SYLLA



Invité du jour : Thierno Birahim Aw, DG CETUD sur la levée des restrictions

Les restrictions dans le secteur du transport ont été levées. Désormais les minibus Tata, les bus Dakar Dem Dikk et autres « cars rapides » pourront faire le plein. Le Directeur général du CETUD explique cette levée par l’urgence à appuyer la relance économique du secteur des transports. Thierno Birahim Aw insiste par ailleurs sur le port du masque et le nettoiement des véhicules une fois par semaine. Une obligation, selon lui.
Nous l’écoutons au micro de Seynabou DIALLO



Interdiction de circuler des gros porteurs : Un arrêté pas respecté par certains

Les gros porteurs sont interdits de circuler de 06 à 10h du matin et de 16 à 20h dans certains axes routiers de Dakar. Un arrêté édicté par les autorités pour diminuer les embouteillages. Mais cette mesure n’est pas respectée par certains, d’autres estiment qu’elle est injuste.

Ndèye Anta NDIAYE a fait un tour au rond point SCOA. Reportage



DDD : Le bilan de l’ex-DG jugé satisfaisant selon son délégué de personnel

Renforcement du réseau urbain à Dakar et Banlieue, mise en place de Sénégal Dem Dikk dans 12 régions du pays, augmentation de l’interconnexion entre les régions, augmentation de salaires, entre autres. Le bilan des réalisations de Me Moussa Diop, ex-directeur de Dakar Dem Dikk est jugé satisfaisant par le délégué du personnel. Boubacar Fall estime que le nouveau directeur va essayer de hausser la barre. Il est également revenu sur l’impact de la crise à Dakar Dem Dikk ; de 20 millions de recettes journalières elles sont aujourd’hui entre 7 et 8 millions.
Il est joint par Seynabou DIALLO



Arrêté du Gouverneur de Dakar : Gora Khouma déplore le manque d’infrastructures routières dédiées aux gros porteurs

L’Union des Routiers se désole de l’arrêté du gouverneur de Dakar interdisant la circulation des véhicules de transports de plus de 3 tonnes entre 16 et 20h. Gora Khouma déplore le manque d’infrastructures routières notamment des parkings dédiés aux gros porteurs. Il dénonce également le flou autour de l’article 4 qui régit les transports terrestres.
Gora KHOUMA est interrogé par Issa DIAL



Invité du jour : Falilou Samb, SG Syndicat des professionnels des transports routiers

L’invité du journal est Falilou Samb. Le Secrétaire général du Syndicat des professionnels des transports routiers du Sénégal revient sur l’impact qu’aurait le blocus demandé par la CEDEAO sur un pays comme le Sénégal qui accuse un volume important d’échanges avec le Mali.
Entretien réalisé par Mbayang COR



Coup d’Etat au Mali : Les transporteurs maliens basés à Dakar se prononcent

Première conséquence du coup d’Etat au Mali. La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) procède à la fermeture des frontières régionales avec ce pays. Cette décision fait suite au renversement du pouvoir de Ibrahima Boubacar Keita. Après l’assemblée nationale, le président et son gouvernement ont démissionné sous la pression militaire dans la nuit du mardi au mercredi. Qu’en pensent les transporteurs maliens de cette situation ?
La réponse dans ce reportage de Ndèye Anta NDIAYE



Hausse du prix du transport : Le ministre met en garde contre toute infraction

Aucune hausse des tarifs des transports urbains assurés par les autocars à Dakar n’est autorisée. Le ministre du transport qui a donné la nouvelle met également en garde les acteurs contre toute infraction portant sur une décision unilatérale. Les forces de sécurité chargées du contrôle routier ont reçu l’ordre de veiller strictement au respect des tarifs actuels, selon le ministère du transport.
Anna SARR synthèse du communiqué