Catégorie : Coopération

Invité : L’économiste Demba Moussa Dembélé sur le sommet UE-UA

L’Union Européenne est en perte de vitesse en Afrique. Pour cause d’arrivée d’autres partenaires comme la Chine, l’Inde ou encore la Russie, dixit ainsi l’économiste Demba Moussa Dembélé. Ce dernier pense que l’UE ne peut proposer mieux que les autres partenaires au cours de ce sommet. Car beaucoup de ces pays membres sont confrontés à une récession en pus d’être affectés par la pandémie de covid 19.
Propos recueillis par Aminatou DIALLO



Invité : Dr Mamadou Bodian, Expert en relations internationales, Chercheur à l’IFAN

Bruxelles abrite depuis ce matin le sommet Union Européenne – Union Africaine. Cette rencontre, 6ème du genre, prévue sur deux jours, coïncide avec l’avènement de Macky Sall à la tête de l’Union Africaine. Une arrivée qui augure des lendemains meilleurs pour le continent africain. D’après Dr Mamadou Bodian, si l’Afrique veut mieux se repositionner, elle doit revoir sa relation avec l’Europe. L’Expert en relations internationales invite le continent à se départir de l’aide internationale et à se tourner vers les investissements directs étrangers.
Nous l’écoutons au téléphone avec Aminatou DIALLO
Soulignons que cette rencontre est axée sur la sécurité, la santé et la stabilité. Elle prendra fin vendredi avec une déclaration commune sur la nouvelle relation UE-UA



Invité : Alla Guèye Sène, Président Commission économique et financière CNES

La Confédération Nationale des Entreprises du Sénégal qualifie la coopération Chine-Sénégal d’affaire d’entreprises à Etat et de crédits commerciaux. Le Président de la Commission économique et financière explique cela par le fait que l’Etat chinois a l’habitude de négocier directement avec les autorités. Conséquence, le secteur privé national, exclu, n’en tire pas profit. Alla Guèye SENE d’ajouter que la CNES déplore le système clé en main de la Chine au détriment des entreprises sénégalaises.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Assome Aminata Diatta, sur la plate-forme digital des DRDR dans les 14 regions.

Depuis le 4 octobre dernier le Sénégal dispose d’une plate-forme digitale opérationnelle au niveau des DRDR des 14 régions du Sénégal.
Ce registre électronique d’enregistrement et d’immatriculation de nos coopératives a vu le jour grâce au Gainde 2000 et au DRDR.
Sa réception est prévue dans les prochains jours selon la ministre du commerce.
Ecoutons à ce propos Assome Aminata Diatta, la ministre du commerce Interrogée par Anna Sarr



Classification actualisée des pays risques publié par l’OCDE : Le Sénégal dans le top 5.

Le Sénégal est dans le top 5 des pays africains les mieux notés dans le classement actualisé des pays risques publié par l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques. Ce classement est l’indicateur de risque-pays de l’OCDE qui permet d’évaluer le risque de crédit dans le cadre de l’accord sur les taux de prime minimums applicables aux crédits à l’exportation bénéficiant d’un soutien public.

Synthèse Mame Ndiaye



Réouverture de la frontière Sénégalo-Guinéenne : Gora Khouma optimiste

Après la chute du président guinéen Alpha Condé, les routiers sénégalais sont optimistes quant à la réouverture très prochaine de la frontière par le gouvernement en place. Le Secrétaire Général de l’Union des Routiers du Sénégal soutient que les deux pays ont besoin de stabilité sociopolitique pour renforcer leurs relations commerciales.
Gora KHOUMA interrogé par Seynabou Gaëlle DIONG



Coopération : Le Sénégal à l’assaut du marché égyptien

Le Sénégal veut instaurer une solide coopération avec l’Égypte. En effet, selon les statistiques, l’Égypte reste le 34ème fournisseur du Sénégal et son 75ème client. Une balance commerciale déficitaire que le ministère et la Chambre de Commerce de Dakar veulent tenter de corriger en invitant les hommes d’affaires sénégalais à occuper le marché égyptien.
Compte rendu Seynabou Gaëlle DIONG



Israël-Sénégal : Une coopération basée sur le transport d’expertise

La coopération entre l’Israël et le Sénégal est plus basée sur le transport d’expertise que sur le financement en tant que tel. Cette dernière n’en est pas moins dynamique, assure l’ambassadeur d’Israël au Sénégal. Face à la presse ce matin, Roï Rosenblit est largement revenu sur la situation politique de son pays.
Mbayang COR a pris part à cette rencontre



Frais d’inscription pour la France : Une exonération sera accordée par Campus France

Environ 70 boursiers vont effectuer à la rentrée prochaine des séjours de recherches doctorales ou post-doctorales en France. Selon l’ambassadeur de France au Sénégal, cette bourse d’excellence a pour objectif de renforcer les liens étroits qu’entretiennent la France et le Sénégal en matière de recherches scientifiques. Christophe Bigot indique qu’une exonération sera accordée par le service culturel de Campus France dans le cadre de l’augmentation des frais d’inscription pour les non européens. Il s’exprimait au cours d’une cérémonie de réception de ces nouveaux boursiers hier à sa résidence.

Compte rendu Aminatou DIALLO



Agents of change : 18 jeunes entrepreneurs formés dans différents domaines certifiés

18 jeunes entrepreneurs formés dans les domaines de l’agriculture, l’éducation, le développement durable le startupping entre autres, ont reçu ce matin leurs certificats d’aptitude des mains de son excellence Roi Rosenblit, ambassadeur d’Israël au Sénégal. Ce programme de formation dénommé «  Agents of change » a pour objectif de raffermir davantage les relations israélo-sénégalaises.

Compte rendu Sadio SYLLA