Catégorie : Seynabou Diallo

Invité : Mamadou Diop Thioune, porte-parole du CONIPAS

Interpellé sur cet accord sur les subventions à la pêche trouvé par l’OMC, le porte-parole du CONIPAS estime que ces mesures ne profitent pas à la pêche au Sénégal. Mamadou Diop Thioune d’ajouter que ce sont des mesures à double tranchant et que le gouvernement ne dispose pas de données sur les stocks surexploités.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Mamadou Ndiaye, Président de l’Association des Unions Maraichères des Niayes

Il y aura assez de pomme de terre mais le problème qui se posera est celui de la distribution. La déclaration vient du Coordonnateur de l’Association des Unions Maraichères des Niayes. Mamadou Ndiaye estime que le prix de la denrée ne doit pas excéder 500 francs par kilogramme. Par ailleurs, il ajoute que la production de pomme de terre cette année se situe entre 190 et 200 mille tonnes assez pour subvenir à la demande. Cependant, l’Association ne dispose pas de magasins de stockage.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



JOURNAL MONDE SEYNABOU DIALLO DU 07 JUILLET 2022



Invité : Oumar Syll, Expert emploi décent investissement agricole à la FAO

Dynamiser l’investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires en Afrique. C’est le thème d’une rencontre sous-régionale qui s’est ouverte ce matin à Dakar. Durant deux jours, les acteurs de gouvernement des organisations et entreprises agroalimentaires du Libéria, de la Mauritanie, de la Sierra Leone, du Sénégal et de la Tunisie vont échanger sur les bonnes pratiques qui stimulent l’investissement avec l’implication des jeunes. L’événement est orgnisé par la FAO en collaboration avec le ministère fédéral allemand.
Ecoutons à ce propos Oumar SYLL Expert emploi décent et de l’investissement agricole à la FAO au micro de Seynabou DIALLO



Mettre à l’abri leurs biens : Les commerçants invités à souscrire une assurance

Souscrire une assurance pour mieux protéger son bien. Une chose que bon nombre de commerçants n’ont pas le réflexe. Certains ne sont pas contre l’idée mais redoutent la lenteur de la procédure. D’autres estiment qu’ils ne font pas confiance au système des assurances. Lorsqu’il y a manifestation à quelques encablures, les commerçants ferment à la hâte leurs échoppes pour mettre à l’abri leurs biens et sauvegarder ainsi leurs investissements. Mais cela ne leur met pas hors de danger pour autant.
Reportage à Colobane Seynabou DIALLO



Invité : Gora FAYE, Président du Collège des Producteurs avicoles

L’Etat du Sénégal invite à juguler les hausses excessives de l’aliment de volaille. L’Interprofession de l’Aviculture du Sénégal estime que c’est le seul moyen pour sauver le secteur avicole qui a un chiffre d’affaire de 300 milliards et génère 80 mille emplois directs et indirects. Le Président du Collège des Producteurs avicoles estime par ailleurs que l’alternative serait la production locale de maïs car le pays dispose de terres, de soleil et d’eau.
Gora FAYE répond aux questions de Seynabou DIALLO



Hausse du prix de l’aliment de volaille : La production locale, seule alternative

L’Etat du Sénégal doit faire son possible pour amortir les hausses excessives de l’aliment de volaille. Telle doit être la priorité, selon l’Interprofession Avicole du Sénégal, pour sauver le secteur. Le Président du Collège des Producteurs avicoles estime par ailleurs que l’alternative serait la production locale de maïs car le pays dispose de terres, de soleil et de l’eau. Gora Faye d’ajouter que la filière a un impact positif économique et social sur le pays avec 300 milliards de chiffre d’affaire, 80 mille emplois directs et indirects.
Compte rendu Seynabou DIALLO



Application du règlement 14 de l’UEMOA : Le secteur du transport sera assaini, selon l’expert en transport

Le Sénégal va procéder à partir du 1er juillet au contrôle de la charge à l’essieu en application du règlement 14 de l’UEMOA. Une bonne chose pour le transport sénégalais dans la mesure où ce règlement va assainir le secteur du transport. C’est du moins l’avis de cet expert en transport. Alassane Sy estime que cette application va aider les transporteurs à travailler sainement et d’avoir plus de gain.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Momar Sourang, Coordonnateur du Collectif des Professionnels du transport routier

Nous ne récusons pas le règlement 14 de l’UEMOA mais son application n’est pas adaptée à notre réalité, dixit le Coordonnateur du Collectif des Professionnels du transport routier du Sénégal. Momar Sourang d’ajouter qu’il faut mettre en place un Bureau de fret pour mieux expliquer et sensibiliser sur la question. Et si le gouvernement ne prend pas en compte leurs préoccupations, ils n’excluent pas d’aller en grève.
Il est au téléphone de Seynabou DIALLO



Invité : Abdoulaye Fané, Président de l’Union des Parents d’Elèves du Sénégal

Démarrage aujourd’hui de l’examen du CFEE sur toute l’étendue du territoire. Cependant, bon nombre d’élèves ne composeront pas faute de pièce d’Etat civil. L’Union Nationale des Parents d’Elèves et Etudiants du Sénégal (UNAPEES) s’insurge contre ce phénomène qui est récurrent, selon son Président. Pour Abdoulaye Fané, il faut corriger la donne par des audiences foraines même si cela ne règle pas le problème de façon durable.
Nous l’écoutons au téléphone de Seynabou DIALLO