Catégorie : Oumar Baldé

Nord Foire : Inauguration ce matin d’un forage d’une capacité de 22.000 à 22.860 m³/jour

Inauguration ce matin à Dakar dans le quartier de Nord Foire d’un forage d’une capacité de 22.000 à 22.860 m³ par jour. L’infrastructure est réalisée par la SONES et est destinée à sortir plusieurs quartiers de la capitale de la pénurie. Le déficit en eau potable dans la région de Dakar sera comblé d’ici décembre grâce à des projets d’actions rapides qui ont déjà démarré. Un tel projet est destiné à améliorer l’accès à l’eau potable dans les zones déficitaires. C’est du moins ce qu’a expliqué le ministre de l’hydraulique. Mansour Faye a présidé la cérémonie de réception.

Oumar BALDE



Invité du jour : Ousmane Ka, Chef du service régional du commerce de Ziguinchor

L’incendie qui s’est déclaré vendredi dernier au marché Tilène de Ziguinchor a emporté plus de 300 cantines et a occasionné des dégâts matériels estimés à plus d’un milliard FCFA. Déclaration faite par le Chef du service régional du commerce de Ziguinchor. Ousmane Ka rassure cependant que cet incendie n’aura aucun impact sur la Tabaski car c’est un lieu de commerce spécialisé dans la friperie et les produits cosmétiques.

Ousmane Ka est joint par Aminatou DIALLO



16ème Conseil des Gouverneurs de la BIDC : Le ministre de l’économie, Amadou Ba, nouveau Président

Renforcement du processus de mobilisation des ressources de la Banque d’Investissements et de Développement de la CEDEAO (BIDC). La promotion de la croissance économique régionale est la principale mission du nouveau Président du Conseil des gouverneurs de la BIDC. Amadou Ba, ministre de l’économie et des finances, est nommé à la tête de ce Conseil ce matin à Dakar lors de sa 16ème session. La Banque prévoit, dans le cadre de son plan stratégique 2016-2020, une mobilisation de 1.223 millions d’unités de compte et le paiement par tous les Etats membres de la totalité des arriérées.

Compte rendu Oumar BALDE



Tabaski 2018 : Les médecins-vétérinaires en tournée de sensibilisation dans les points de vente

Certains vaccins sont nuisibles pour le cheptel et peuvent  parfois avoir des conséquences néfastes sur l’homme. Ces pratiques se font dans certains points de vente de moutons à Dakar. Les formes de traitement, d’entretien ou encore d’alimentation par certains éleveurs sont inappropriés et génèrent des risques sur la santé des consommateurs. C’est le constat fait ce matin à Dakar par l’Ordre des Docteurs Vétérinaires du Sénégal. Ils ont effectué une tournée dans certains points de vente pour sensibiliser sur comment injecter les médicaments en respectant les délais avant l’abattage.

Oumar BALDE a fait la visite avec les vétérinaires dans certains points de vente



Projet de normalisation et de sécurisation des marchés : Le marché de Liberte 6 extension constitue la phase test

4 milliards de FCFA financés par la Banque Mondiale pour la mise en œuvre du projet de normalisation et de sécurisation des marchés du Sénégal. La phase test de ce programme est réalisé au marché Liberté 6 extension de Dakar pour un montant de 91 millions FCFA. Objectif de ce projet, électrifier, sécuriser les risques d’incendies dans les marchés sénégalais. Le Directeur général de la SENELEC, Mouhammadou Makhtar Cissé s’est rendu ce matin au marché de Liberté 6 extension pour vérifier les installations de la SENELEC, en présence du maire de la commune et des délégués du marché.

Oumar BALDE



Atelier sur le Projet de révision de la nouvelle convention collective nationale interprofessionnelle

La nouvelle convention collective nationale interprofessionnelle, un socle qui régule les relations professionnelles dans notre pays. Cette convention prend en compte le respect des droits des travailleurs et la préservation de l’entreprise de la rendre viable, selon le ministre du travail qui a présidé ce matin à Dakar la cérémonie d’ouverture de ce projet de révision de la nouvelle convention collective nationale interprofessionnelle. Tous les acteurs du monde de l’emploi sont présents à cette rencontre de trois jours.

Reportage Oumar BALDE



Le problème de l’emploi des jeunes au menu de la 6ème édition de Fuck up nights

L’entrepreneuriat est la solution à la problématique de l’emploi des jeunes dans notre pays. Mais les jeunes entrepreneurs font face à des difficultés liées aux financements et à l’accompagnement avant et post financement, entre autres. Un espace d’échange et de partage sur l’entrepreneuriat s’est tenu hier à Dakar. Organisée par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté en collaboration avec Makesense et l’ADEPME. Cette rencontre entre dans le cadre de la 6ème édition de Fuck up nights des soirées autour de l’échec et du rebond entrepreneurial.

Compte rendu Oumar BALDE



Les produits contrefaits : Une aubaine pour les commerçants sénégalais

Des produits contrefaits sont très présents sur le marché sénégalais. Ils vont des vêtements, des chaussures ou encore des portables. Cette activité fait l’affaire des commerçants car ces produits s’écoulent comme de petits pains à cause de l’accessibilité des prix. Cependant, la longévité fait défaut même si le design reste attirant.

Reportage d’Omar BALDE



Signature d’un arrêté créant le Comité de pilotage pour la reconstruction du marché Sandaga

Le ministre du commerce a signé ce matin à Dakar un arrêté créant le Comité de pilotage pour la reconstruction du marché Sandaga. Un plan architectural sera remis au Président de la République d’ici fin juin et les travaux vont bientôt démarrer. Le ministre du commerce a rencontré ce matin les commerçants de ce marché pour recueillir leurs avis.

Ecoutons le Directeur du commerce intérieur Ousmane Mbaye au micro de Oumar BALDE

Rappelons que le marché Sandaga a été ravagé par un incendie en 2013 causant ainsi d’énormes dégâts



Pollution à Dakar : Le projet de renouvellement des « cars rapides » et « Ndiaga Ndiaye » à l’arrêt

Dakar reste une ville polluée, reconnait le ministre de l’environnement Mame Thierno Dieng qui rejette la 2ème place de ville la plus polluée par l’OMS. Occasion pour nous de faire le point sur le projet de renouvellement des cars rapide et Ndiaga Ndiaye considérés comme de grands pollueurs dans la capitale sénégalaise. Des accusations reconnues par leurs chauffeurs. Cependant, ils affirment que le projet à l’arrêt aujourd’hui a été émaillé de beaucoup de corruption. Ils ont toutefois réaffirmé leur préférence pour le mini bus et King Long de remplacement.

Oumar BALDE s’est rendu à la Gare Lat Dior. Reportage