Catégorie : Oumy Diop

Transport : Cohabitation difficile entre chauffeurs de taxi et tiak tiak

Tensions souvent notées entre chauffeurs de taxi et tiak tiak dans la circulation. Ces derniers reprochent aux premiers une concurrence déloyale et d’effectuer d’une activité illégalité. Les accusés se dédouanent et expliquent le choix porté sur eux par la rapidité de leur service.
Reportage Oumy DIOP



Pose première pierre du siège de DDD : Un projet de 1 milliard 254 millions

Lancement ce matin des travaux du nouveau siège de Dakar Dem Dikk. Ce projet d’une durée de 12 mois va permettre, à terme, de participer à la restructuration et à la relance de ce service public qui fait face à des difficultés malgré les 56 milliards déjà investis par l’État entre 2016 à nos jours. Mansour Faye, ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement a présidé la cérémonie de pose de la première pierre de cette infrastructure d’un montant de 1 milliard 254 millions.
Mansour FAYE est au micro de Oumy DIOP



Hivernage : Laveurs de voitures et vulcanisateurs se frottent les mains

La saison des pluies, une période propice à l’activité des mécaniciens, vulcanisateurs et laveurs de voitures. Ces derniers se frottent les mains avec des revenus dans le vert. C’est le cas des laveurs qui se font un chiffre d’affaire journalier de 5000 voire 7.000 FCFA. Leur travail n’est pas sans difficulté. Une situation qui entraine des bisbilles avec leurs clients.
Reportage signé Oumy DIOP



Covid 19 : 20 millions de pertes subies par les meuniers

20 millions de pertes subies par les meuniers avec la crise sanitaire provoquée par la pandémie de covid19. Information donnée par le Président de l’Association des Meuniers et Industriels du Sénégal. Selon Claude Demba Diop, leur activité est menacée par l’application des taxes à l’export sur le blé, le dérèglement climatique provocant la flambée des prix. Face à la presse ce mardi, ces membres de l’association exhorte l’Etat à convoquer un comité des prix pour augmenter le prix du sac de la farine.
Il est au micro d’Oumy DIOP



Rareté du sucre en poudre : Le Kg passe de 600 à 700 francs

Rareté du sucre en poudre ; les vendeuses de petit déjeuner peinent à mener leurs activités. Les rares boutiques qui en vendent ont revu leur prix à la hausse. Ainsi, le sac est vendu à 26 mille FCFA et le Kg à 700 francs au lieu de 600 francs.
Reportage Oumy DIOP



Rareté du sucre : La demande dépasse largement l’offre, selon Moustapha Tall

Sucre en poudre ; la demande dépasse largement l’offre. Ce qui explique sa rareté sur le marché. Les explications du Président du Mouvement des importateurs et commerçants des denrées de première nécessité. D’après Moustapha Tall, pour changer la donne, il faut attribuer des quotas aux importateurs et planifier les stocks par les autorités.
Moustapha TALL joint par Oumy DIOP



Inondations : Les charretiers qui assurent la navette se frottent les mains

Keur Massar, encore victime de la pluie et de ses dégâts ; en dépit des mesures prises par les autorités pour juguler la situation, ce sont plusieurs quartiers notamment Parcelles Assainies de Keur Massar, Rufisque qui pataugent dans les eaux. Conséquence, le petit commerce est au ralenti. Cependant, les charretiers qui assurent la navette se frottent les mains.
Reportage Oumy DIOP



Alioune Ndoye, Maire de Dakar Plateau sur la réhabilitation du marché de Sandaga

La mairie de Dakar-Plateau n’entend pas laisser les travaux du marché Sandaga à la mairie de Dakar. Son maire a précisé qu’après la destruction, le marché sera reconstruit à l’identique. Selon Alioune Ndoye, l’arrêté justificatif de juillet 2020 rend invalide le titre de propriété brandi par la mairie de Dakar. Face à la presse ce matin, il propose une réhabilitation de ce bâtiment avec un changement de technicité pour améliorer le cadre de vie.
Alioune NDOYE est au micro de Oumy DIOP



Invité : Dr Mouhamed Ly, expert en santé publique sur la 3ème vague

Le système de santé est en ébullition avec de nombreux syndicats qui sont ou qui menacent de partir en grève. Une situation qui risque de compromettre considérablement les efforts consentis par l’Etat dans ce contexte de 3ème vague de Covid meurtrière. C’est du moins l’avis de l’expert en santé publique. Ce dernier invite l’Etat à satisfaire au plus vite les plateformes revendicatives de ces syndicalistes avant que la situation ne dégénère. Dr Mouhamed LY estime que les autorités sont dépassées par cette 3ème vague.
Il est joint au téléphone par Aminatou DIALLO



Accidents de la circulation 2015-2019 : Le ministre Mansour Faye tire le bilan

Au moins 2% du PIB, soit environ 163 milliards de FCFA et 644 décès chaque année, voilà le bilan des accidents routiers enregistré au Sénégal entre 2015 et 2019. Ce phénomène a fait l’objet ce matin d’un chair fair sur la sécurité routière. Organisée par l’ONG Partner’s Africa Sénégal, cette rencontre marque la fin de la 2ème phase au Sénégal du projet Shel Road Safety Initiative, financé par le département américain.
Mansour FAYE ministre du transport revient sur la pertinence d’une telle rencontre