Jour : 14 janvier 2019

Le TER est viable mais économiquement il est mal ficelé selon Alassane Sy, Responsable relations entreprises à l’Institut Supérieur du Transport

Inauguré cet après-midi par le Président de la république, le Train Express Régional sera fonctionnel dans 6 mois. Cet ajustement entre le calendrier technique et politique va grimper un peu plus sur le coût initial. Alassane Sy, Responsable relations entreprises à l’Institut Supérieur du Transport soutient que le TER est viable parce qu’il apporte une plus value à la population mais économiquement c’est un projet mal ficelé. Pour lui, le prix fixé à 700 francs entre Dakar et Diamniadio est abordable.

Alassane SY au téléphone de Seynabou Gaëlle DIONG



Invité du jour : Mamadou Guèye, Coordonnateur de l’interprofession de la filière pomme de terre

Démarrage du gel des importations de la pomme de terre depuis le 8 janvier dernier. Selon le Coordonnateur de l’interprofession de la filière, le gel 10 voire 12 mois avec la production record de 140 mille tonnes notées cette année. Cependant, il craint que le manque de magasins de stockage plombe cet objectif.

Mamadou GUEYE est interrogé par Seynabou DIALLO



Invité du jour : Louis Lamotte, Conseiller du groupe Mimran

La Compagnie Sucrière Sénégalaise bazarde son sucre pour faire face à la crise qu’elle traverse depuis l’importation massive opérée par des commerçants. Le prix de cession est à 490 mille au lieu de 535 mille d’après Louis Lamotte. Le Conseiller du groupe Mimran rappelle les commerçants autour de l’Unacois/Jappo leur promesse de diminuer le prix du sucre jusque-là pas effective.

Louis LAMOTTE est au téléphone de Mbayang COR



Revue de presse économique du 14/01/2019



4 accords de financement d’un montant de 61,7 milliards entre la BID et le Sénégal

61,7 milliards de FCFA, c’est le montant  des 4 accords de financement signés ce matin entre la Banque Islamique de Développement et le Sénégal. Selon le président de la Banque Islamique de Développement, Bandar Hajjar, son institution soutient le développement socio-économique du peuple sénégalais par l’amélioration de la qualité de vie des populations.

Compte rendu Christiane Claire GOMIS



Commerce : Le sucre importé inonde le marché au détriment de la production locale

Après les débats autour du sucre entre la Compagnie Sucrière Sénégalaise et certaines organisations de commerçants, le sucre importé inonde le marché au détriment de la production locale qui, pour beaucoup de commerçants est très cher. Ce qui ne favorise pas la bonne commercialisation sur le marché.

Reportage Sadio SYLLA