Jour : 29 janvier 2019

Revue de presse économique du 29 Janvier 2019 – Mame Ndiouga Ndiaye



Le Journal De 13h Abdoulaye Sakou FAYE Du 29 Janvier 2019



Le Journal du Monde Anna Louise SARR du 29 Janvier 2019



ESEA : 40 étudiants sélectionnés pour la 1ère formation en legaltech

40 étudiants sélectionnés pour la 1ère formation en legaltech. Le but est de permettre aux étudiants de disposer des compétences nécessaires à la prise en charge de l’ensemble des besoins du public en matière de démarches et de solutions juridiques en ligne. La cérémonie de lancement de cette formation, dont l’UVS est le précurseur au Sénégal, a eu lieu ce matin à l’Ecole Supérieure d’Economie Appliquée (Ex-ENEA).

Compte rendu Fatoumata BA



Les institutions de microfinance pas bien vues par les restauratrices et mareyeurs du Môle 10

Au môle 10, restauratrices comme mareyeurs mettent au banc des accusés les microfinances. Selon eux, ces institutions financières ne font que grever leur source de revenu au lieu de les accompagner dans leurs activités commerciales. Les taux d’intérêt, la pression, l’apport personnel avant de décrocher un prêt, sont autant de facteurs qui poussent ces travailleurs à abandonner ces microfinances.

Reportage Maty Sarr NIANG



Enquête Nationale sur l’Emploi dans le Secteur Formel (ENESF) : 300 mille emplois notés

300 mille emplois sont notés dans le secteur formel. C’est ce qui ressort des résultats de l’enquête nationale sur l’emploi dans ce secteur (ENESF). L’analyse de la répartition de la rémunération au niveau du secteur a montré quant à elle qu’un quart des gains est gagné au niveau du secteur industriel soit 25,1% ; suivi du secteur primaire 21,9%. Pilotée par l’ANSD, cette enquête vient combler le manque de statistiques détaillées sur l’emploi et la rémunération des salaires dans le secteur formel.

Compte rendu Christiane Claire GOMIS



Invité du jour : Mamadou Lamine Guèye, Directeur général de Caurie Microfinance

Les instituts de microfinance peuvent désormais exercer une activité de microfinance islamique. Grâce à l’adoption ce vendredi de la loi portant règlement des systèmes financiers décentralisés ce vendredi à l’assemblée nationale. D’après le Directeur général de Caurie Microfinance, avec ce nouveau programme, les SFD peuvent désormais lever plusieurs milliards de FCFA et développer des produits de finance islamique. Selon Mamadou Lamine Guèye, elle donne aussi une opportunité à la population qui le souhaite de déposer des prêts selon les règles islamiques.

Il est au micro de Seynabou Gaëlle DIONG

La loi portant règlement des systèmes financiers décentralisés a été adoptée ce vendredi à l’assemblée nationale. Elle permet à ces institutions de microfinance de disposer de produits relevant de la finance islamique.