Mois : février 2019

Invité du jour : Me Assane Dioma NDIAYE, sur l’attente de la publication des résultats sortis des urnes 28/02/2019

Macky Sall n’a pas le droit de prendre des décisions qui engagent l’avenir de la nation durant cette période électorale marquée par l’attente de la publication des résultats sortis des urnes. C’est la conviction de Maître Assane Dioma Ndiaye. Le constitutionnaliste fait ainsi allusion aux trois projets de loi promulgués ce mercredi en conseil des ministres par le président sortant. Toutefois, il précise que Macky Sall, a le droit de tenir un conseil des ministres comme ce fut le cas ce mercredi.

Ecoutons la réaction de Maître Assane Dioma Ndiaye au téléphone de Mbayang Cor



Le Journal De 13h Abdoulaye Sakou FAYE Du 28 Février 2019



Revue de presse économique du 28 Février 2019 – Mame Ndiouga Ndiaye.



Le Journal du Monde Anna Louise SARR du 28 février 2019



Invité du jour : Aminata Mbow DIOKHANE, sur la qualité de l’air mauvaise à Dakar.Cor. 27/02/2019

La qualité de l’air mauvaise à Dakar du 25 février au 5 mars. L’observatoire de la qualité de l’air a lancé une alerte rouge sur la pollution causée par une vague de poussière venue de la Mauritanie et la pollution des vieux véhicules qui circulent dans la capitale. Cependant, la chef du centre de gestion de la qualité de l’air estime qu’interdire la circulation de ces véhicules en ville comme c’est le cas en France pour atténuer la pollution ne peut se faire à Dakar. Mais des mesures de prévention sanitaires sont indiquées à la place.

Aminata Mbow Diokhane est au téléphone de Mbayang cor



Revue de presse économique du 27 Février 2019 – Mame Ndiouga Ndiaye.



Le Journal du Monde Anna Louise SARR du 27 février 2019



Emission Biir Marché Issa DIAL Du 27 Février 2019 – Places Boursières



Invité du jour : GUY MARIUS SAGNA, sur La monnaie unique. Claire Gomis 26/02/2019

La monnaie unique sera instaure à partir de l’année 2020. Une volonté réaffirmée par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO la 53 ème réunion du comité des gouverneurs des banques centrales de la CEDEAO. Pour le coordonnateur du mouvement Non aux FCFA, cette ambition est du bluff, des promesses qui n’auront aucun effet. Selon Guy Marius Sagna, il faut que les pays de l’UEMOA se détachent de tout lien avec la France pour aspirer à cette monnaie. Par ailleurs il ajoute que cette monnaie présente des avantages si elle est souveraine et signifiera l’abolition du FCFA.

Il est joint au téléphone de Christiane Claire Gomis



Revue de presse économique du 26 Février 2019 – Mame Ndiouga Ndiaye.