Campagne présidentielle : Les stations d’essence du Centre ville ne sentent pas encore les retombées économiques

La campagne présidentielle n’impacte pas la vente d’essence. Malgré la caravane et les tournées politiques organisées par les candidats, les stations d’essence situées au centre ville ne sentent pas les retombées économiques. Au contraire, leurs ventes ont même baissé. Ainsi, de 5.000 litres par jour, elles sont passées à 2.000 voire 3.000 litres. Les raisons avancées sont entre autres la sécurité et la campagne qui débute à l’intérieur du pays.

Reportage Maty Sarr NIANG