Présentation de l’enquête de la cartographie de la délinquance au Sénégal menée conjointement par l’ANSD et l’ESEA

Le vol de bétail qualifié comme étant la violence la plus récurrente au Sénégal. Il sévit le plus à Louga et à Saint-Louis. A Dakar, les agressions et vols à l’arrachée sont les violences les plus connues. C’est ce qui ressort de l’enquête de la cartographie de la délinquance au Sénégal présentée ce matin à Dakar. Conjointement menée par l’ANSD et l’Ecole Supérieure d’Economie Appliquée (ESEA), l’étude a révélé que seuls 14% de la population ont l’habitude de dénoncer des actes de violence subis. 1ère du genre en Afrique, cette enquête doit faire l’objet d’une évaluation régulière, selon le ministre de l’intérieur.

Compte rendu Seynabou DIALLO