Catégorie : Foncier

Invité : Pr Abdoulaye Dièye, Enseignant-chercheur expert foncier

Les conclusions du rapport de la commission nationale de réforme foncière nécessitent des études complémentaires. C’est la raison pour laquelle elles ne sont pas appliquées. Information donnée hier par le Président Macky Sall lors de la rentrée des cours et tribunaux axée sur le domaine du foncier. Pr Abdoulaye Dièye, ex-membre de ladite Commission se dit surpris par une telle déclaration. Cet expert foncier estime que le Président ne comprend pas le contenu du rapport car toutes les recommandations vont dans le sens de la sécurisation foncière.
Pr Abdoulaye Dièye au micro d’Aminatou DIALLO



Gestion des conflits fonciers : Un manque de volonté de l’autorité politique noté

Plus de 307 conflits fonciers répertoriés en 2020 au Sénégal. La gestion foncière est souvent remise en cause sur tout le territoire sénégalais. La rentrée des cours et tribunaux de ce matin met l’accent sur la justice et conflits fonciers. Pour le Chargé de programme foncier au niveau de CICODEV Africa, l’autorité politique manque de volonté pour remettre à jour ces questions et trouver des solutions pérennes aux conflits fonciers notés.
Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



Faire du foncier un pilier de l’émergence, objectif du Président Macky Sall

Faire du foncier un pilier de l’émergence, c’est l’objectif du président de la république. Venu présider la rentrée solennelle des cours et tribunaux, le Chef de l’Etat Macky Sall d’indiquer que si les conclusions du rapport de la Commission de la réforme foncière étaient appliquées en moins d’un an, il n’existerait plus un seul mètre carré car toutes les collectivités allaient délivrer toutes les terres. Certaines recommandations de la Commission de réforme foncière nécessitent des études complémentaires, selon lui.
Nous l’écoutons au micro de Aminatou DIALLO



Invité : Mamadou Mballo, Chargé de projet foncier au CICODEV

Il existe une forte disparité entre le cadre législatif et la pratique sur le terrain. C’est ce qui ressort de l’étude sur les politiques foncières dans cinq pays dont le Sénégal. Menée par l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique et le CICODEV, l’étude dévoile que la zone des Niayes est la plus affectée par les conflits fonciers. Le chargé de projet foncier au CICODEV revient sur les recommandations issues de cette étude.
Mamadou MBALLO est interrogé par Aminatou DIALLO