Trop tôt pour qualifier 2020 de l’année la plus chaude, selon Diabel Ndiaye de l’ANACIM

Trop tôt pour qualifier 2020 de l’année la plus chaude. Le Chef du service climatique à l’ANACIM commentait ainsi l’étude du service européen Copernicus présentant l’année 2020 comme la plus chaude.
Diabel Ndiaye donne ses raisons au téléphone Mbayang COR