Synthèse de l’étude « Evaluation des risques d’exposition à la contamination fécale en milieu urbain et périurbain » de l’IPAR

La consommation des légumes et fruits vendus dans les rues des communes de Wakhinane Nimzatt, Médina Gounass, SICAP-Liberté et Rufisque Est n’est pas sans risque. C’est ce que montre l’étude intitulée « Evaluation des risques d’exposition à la contamination fécale en milieu urbain et périurbain » réalisée par l’IPAR. Durant 60 jours, les enquêteurs ont fait des prélèvements qui ont été réalisés par l’Institut Pasteur. Cette enquête montre que ce sont les jeunes, notamment les garçons qui sont plus exposés à une contamination par les eaux usées des canalisations, des bassins et par le sol.
Synthèse de l’étude avec Sadio SYLLA