Jour : 13 juin 2018

L’exploitation des deux gisements SNE et Grand Tortue rapportera 84 mille milliards de FCFA au Sénégal

150 milliards de dollars soit 84 mille milliards de FCFA sont les revenus que le Sénégal peut tirer de l’exploitation des deux gisements SNE et Grand Tortue, indique le DG de Petrosen. Pour Mamadou Faye, la part du Sénégal représente 52 à 66% des profits et les revenus de l’Etat se chiffrent à plus de 30 milliards de dollars US soit 16 mille milliards de FCFA pendant une trentaine d’années. Il s’exprimait en marge de la concertation nationale sur la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz.

Nous l’écoutons au micro de Christiane Claire GOMIS



Korité : 36 tonnes de produits impropres à la consommation saisies, selon Issa Wade

36 tonnes de produits impropres à la consommation d’une valeur de près de 120 millions ont été saisies. L’information émane d’Issa Wade. Le Chef de la Division Consommation et de la sécurité des consommateurs précise qu’il s’agit de plusieurs produits qui se conservent difficilement ou dont la date de péremption est très courte. Par ailleurs, il souligne que cette opération se fait à chaque approche des fêtes.

Il est au micro de Seynabou DIALLO

Kro



Gestion réussie des projets pétroliers : Me Mame Adama Guèye suggère un recours à l’expertise internationale

Venu prendre part à la concertation nationale sur la gestion des revenus du pétrole et du gaz, Me Mame Adama Guèye propose que les blocs pétroliers soient cédés par appel d’offre. Pour le candidat du mouvement Sénégal Bou Bess concernant le contrôle, il suggère le recours à l’expertise internationale afin d’avoir une gestion réussie des projets pétroliers.

Ecoutons-le



Veille de Korité : C’est une course contre la montre engagée par les tailleurs

En cette veille de fête, les tailleurs peaufinent les derniers ajustements sur les tenues des clients. Tenues africaines, getzner, brodé, les tailleurs veillent tard la nuit pour livrer à temps les commandes. Les tenues varient entre 15 mille et 17 mille. Faute d’argent, les tailleurs se trouvent dans l’obligation de baisser les prix.

Reportage Seynabou Gaëlle DIONG



Invité du jour : El Hadj Abdoulaye Seck, Chargé de Communication de Amnesty Sénégal

Participation oui, présence oui au COS/Petrogaz mais Amnesty Sénégal dégage toute conditionnalité à cela. Selon son Chargé de Communication, la Société Civile constitue un outil d’observation et d’alerte, principes qu’Amnesty va continuer à défendre en intégrant le COS/Petrogaz. El Hadj Abdoulaye Seck rappelle d’ailleurs que la Société Civile est présente dans beaucoup de structures.

Il est joint par Issa DIAL



Invité du jour : Meissa Babou, économiste-enseignant à l’UCAD sur la loi de finance rectificative

Le projet de loi de finance rectificative pour l’année 2018 a été adopté lundi en conseil des ministres. Ce projet sera transmis à l’assemblée nationale dans les meilleurs délais. Ce projet de loi intervient dans un contexte où l’Etat est acculé de tout bord par les créanciers et les collectivités locales. Qu’est-ce qu’une loi de finance rectificative ? Peut-elle prendre en charge toutes ces questions ?

Les réponses avec l’économiste Meissa BABOU